Opodo




The Smallers

Voyager avec ses enfants : Singapour et Lombok (Indonésie)

Iris (7 ans) et ses parents
à Singapour et Lombok

De la modernité trépidante de Singapour aux plages entre jungle et mer turquoise, loin de tout, au sud de l’île de Lombok, un superbe voyage en famille pour découvrir plusieurs visages de l’Asie…

nn

nn

Deux semaines, printemps 2014

nn

Ce qu’on a adoré à Singapour et Lombok

Découvrir Singapour en bateau : un classique touristique qui reste idéal pour prendre la mesure « vue de l’eau » de cette ville à l’architecture démentielle. Pas de musique ni de commentaires tonitruants, on visite dans le calme et tout le monde, petits et grands, ouvre grand les yeux devant le Marina Bay Sands et l’Art Science Museum (en forme de fleur). Une belle balade assise, c’est aussi toujours apréciable avec des enfants… Ne pas oublier bouteille d’eau et chapeau de soleil dans la journée, il fait chaud, très chaud, même au printemps !

nn

Se promener dans Emerald Hill Road (Singapour) : à deux pas de la frénésie des malls d’Orchard Road, une petite rue comme au temps jadis, bordée de splendides maisons chinoises parfaitement entretenues. Au n°3, une boutique d’antiquités un peu noyée dans la poussière mais au charme indéniable. Bibelots en jade, porcelaines et bouddhas à gogo – un peu kitsch mais sympa.

Voir la ville du haut de la plus grande roue du monde (Singapore Flyer) : magique ! A faire le soir, quand toute la ville s’illumine. L’éclairage multicolore du Marina Bay Sands et des Gardens by the Bay est féérique.

vv

Vivre loin de tout dans un beach camp entre jungle et plage (Jeeva Beloam, Lombok) : ambiance « safari » avec le raffinement asiatique ! Pas de téléphone ni de télévision ni d’internet, de l’électricité quelques heures par jour seulement… mais la plage de sable blond pour nous seuls, des randonnées à pied ou en VTT, des virées snorkeling dans la mer turquoise et juste le bruit des vagues et du vent.

nn

Nos endroits préférés à Singapour

Le Raffles Hotel (Singapour) : pour se la jouer (riche) explorateur du début 20ème ! Un palace de légende, avec doorman en tenue sikh traditionnelle, gigantesques bouquets d’orchidées posés sur des meubles d’époque, jardins intérieurs ombragés et enfilades de colonnades blanches. Le comble du raffinement. A défaut d’y dormir, allez au moins y boire un Singapore Sling (il existe une version sans alcool pour les enfants) au Writer’s Bar fréquenté jadis par Somerset Maugham et Rudyard Kipling.

Singapore National Museum : pour découvrir la vie quotidienne de Singapour au temps jadis. Une salle passionnante sur la culture culinaire, avec des bocaux pour sentir toutes les épices possibles et imaginables. Une autre sur la mode, où l’on peut toucher des dizaines de qualités de soieries différentes. Une galerie de très belles photos anciennes. Le musée n’est pas immense, en 2 heures on en a fait le tour et on a beaucoup appris !

Jurong Bird Park (Singapour) : un immense zoo consacré aux oiseaux. Toucans, perroquets, échassiers, colibris, perruches, pélicans, autruches, hiboux : ils y sont tous, et pour la plupart en liberté. Vraiment magique pour les enfants !

Chinatown Heritage Center (48 Pagoda Street, Singapour) : au coeur du quartier chinois, un écomusée passionnant et… impressionnant ! Pour découvrir comment vivaient les immigrés chinois au siècle dernier, leurs loisirs (opium et jeux de cartes), leurs conditions de vie (très précaires), leurs coutumes… Ne pas manquer l’intérieur de maison reconstitué à l’identique : 8m² maxi par famille pour vivre et travailler.

Gardens by the Bay (Singapour) : des arbres géants artificiels recouverts de végétation bien naturelle, des jeux pour les enfants, des serres magnifiques, et une très belle vue sur la rivière. Attention, il peut faire très chaud…

hh

Nos meilleures adresses d’hôtels à Singapour et Lombok

A Singapour, nous recommandons le Shangri La (Orange Grove Road), en Garden Wing. Un hôtel grand luxe qui certes, n’est pas donné, mais les petits-déjeuners sont plus que copieux et de 17 à 19h, cocktails et petits-fours gratuits permettent de se passer de déjeuner et de dîner sans crier famine. Autre gros avantage avec des enfants : l’hôtel est niché dans un écrin de verdure qui apporte un ombrage très appréciable sur la piscine (immense, avec pataugeoire, jacuzzi, jets d’eaux…).

Dans des prix moins élevés, le Festive Hotel (Resorts World Sentosa) propose des chambres familiales pour 4 personnes. L’hôtel (avec piscine) fait partie du même complexe que les Studios Universal de la ville, le parc de loisirs Adventure Cove Waterpark et l’Aquarium. Eventuellement pratique avec des enfants !

Et bien sûr le mythique Raffles Hotel, où l’on se demande à chaque instant si on ne va pas croiser Agatha Christie ou Winston Churchill. La déco d’origine a été admirablement préservée, rideaux en chintz fleuri dans les chambres, robinetteries de cuivre dans les salles-de-bains… Faute d’y prendre une chambre, on peut toujours y prendre un verre !

A Lombok, nous nous sommes d’abord remis du long voyage en avion (16 h au total) au Jeeva Klui : un très joli boutique-hôtel en bordure de plage, à l’écart de l’agitation touristique. Voir le soleil se coucher sur la piscine est un spectacle inoubliable. Le spa, excellent, propose des massages anti-jetlag adaptés aux enfants : Iris a adoré !

Puis, transfert au Jeeva Beloam beach camp : 10 bungalows traditionnels posés entre jungle et plage. Un endroit absolument fabuleux ! Cuisine indonésienne exceptionnelle, qu’ils adaptent aux palais des enfants en supprimant le piquant tout en gardant les parfums. Seul bémol, c’est très isolé, le téléphone est capricieux, internet n’arrive pas jusque là… et l’hôpital le plus proche est à deux heures de 4×4 (avec malades perfusés allongés sur le sol, ça change du confort des CHU français) – on a testé, hélas.

A Lombok également : Qunci Villas Hotel. Un hôtel chic et design, où tout n’est que luxe calme et volupté ! Bungalows avec 2 chambres et petite piscine privative… Le restaurant est vraiment très bon. Même si l’on ne séjourne pas à l’hôtel, c’est l’endroit où aller dîner !

retour haut de page

Nos meilleures adresses de restaurants

A Singapour : les meilleurs sandwiches (et le meilleur pain français, cocorico !) sont à la Maison Kayser (Scotts Road, juste après le mall Tang). Pour déguster les meilleurs dim sum de la ville (et une langouste à se pâmer), il faut réserver au Royal China (galerie du Raffles) – au regard de la qualité, ce n’est pas si cher. Sinon, les innombrables food courts permettent de manger en conjugant économie et gastronomie.

A Lombok : nous n’avons mangé qu’à l’hôtel (au beach camp, difficile de faire autrement puisqu’il n’y a rien dans les parages !), c’était toujours délicieux et d’un bon rapport qualité-prix.

hh

Ce qu’on a moins aimé

Universal Studios (Singapour) : ok les attractions sont top, mais c’est (comme à Disneyland Paris) le royaume des vendeurs de souvenirs et autres officines de hamburgers et de bonbons. Enormément de monde. Iris a, évidemment, adoré. Son papa, beaucoup moins…

Chinatown (Singapour) : couleur locale mais très (trop) touristique et un peu aseptisé. Où sont les vendeurs de fruits et légumes, les nids d’hirondelles puants qui pendaient des plafonds des pharmacies traditionnelles, les gargotes ambulantes sur cyclo-pousse ? Le grand-père d’Iris, qui vivait à Singapour dans les années 1970-1980, n’y reconnaîtrait plus rien…

gg

Bon à savoir

Vols directs Paris-Singapour sur Singapore Airlines en A380 : équipage plus que charmant et aux petits soins, configuration intérieure plus spacieuse que sur Air France (réserver si possible sur le pont supérieur : la classe Eco bénéficie d’une largeur de siège appréciable et de coffres côtés hublots qui permettent de ranger ses petites affaires… puis de s’y accouder ou s’appuyer pour dormir) ! Si une escale ne vous rebute pas, choisir Emirates : petit prix et grand confort.

A Singapour, se déplacer en taxi (rien à voir avec les prix parisiens !) ou en métro (super clean, super secure).

Singapour est une ville riche et chère, surnommée “la Suisse de l’Asie” ! Suivant votre style de vie sur place (catégorie d’hôtel, de restaurant), il est possible de limiter les dépenses. Tenir compte cependant des nombreuses activités payantes dans la ville…

Côté santé, « vider » les oreilles des enfants chaque jour ! A force de jouer à la sirène au fond de la piscine, et de faire du snorkeling dans la mer turquoise, Iris a attrapé une vilaine otite surinfectée. Les conseils d’un ami surfeur : pencher la tête de l’enfant, tirer sur le lobe de l’oreille pour évacuer l’eau, puis sécher délicatement au sèche-cheveux.

gg

A mettre dans sa valise

  • un adaptateur électrique
  • crèmes solaires, maillots, lunettes et tee-shirts anti-UV pour Lombok : le soleil tape dur…
  • répulsif anti-moustiques
  • une trousse à pharmacie complète pour Lombok
  • de bonnes chaussures pour Singapour : on marche beaucoup et il fait chaud, les pieds souffrent !

Et bon voyage avec les enfants à Singapour et à Lombok !

Plus d’infos pour découvrir Bali et Lombok avec les enfants

retour haut de page

Nos autres destinations Asie : Thaïlande avec les enfants - L’inde du Sud avec les enfantsCambodge avec les enfantsChine avec les enfantsVietnam avec les enfants - Tokyo avec les enfants



->18 requêtes. 0, 162 secondes.