Opodo




The Smallers

Voyager avec ses enfants : Istanbul (Turquie)

Préparez votre voyage à Istanbul avec les enfants: où dormir - à voir - à faire

Margaux (6 ans) et ses parents à Istanbul

Flâner sur les rives du Bosphore, admirer les coupoles des mosquées, se perdre dans les bazars, se régaler de loukoums à la rose… À cheval sur deux continents, une ville pleine de charme et d’énergie à découvrir en famille !

(un grand week-end, mai 2012)

xxxxx

Ce qu’on a adoré

Prendre le bateau « vapur », comme les stambouliotes, pour traverser le Bosphore … et changer de continent ! Amusante et économique si vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de faire une journée entière de croisière sur le Bosphore. La circulation incessante est vraiment impressionnante. Le retour en fin de journée est splendide, quand les coupoles de la Mosquée Bleue se découpent sur le ciel rougeoyant… Un moment inoubliable, parfait pour réaliser des photos dignes de cartes postales ! Embarquement à Eminonu toutes les 15m environ, pour aller jusqu’à Kadiköy, sur la rive asiatique.

xxxx

Se régaler de pâtisseries turques pour le goûter : baklava aux pistaches, loukoums fondants à la rose, pâtes d’amande… ou, pourquoi pas, kruasan, pötifur, kek, milföy, brioş ou tartölet !  Les enfants apprennent très vite à compter en turc jusqu’à 3 pour commander leurs gâteaux ! Si vous n’avez pas craqué au goûter, vous pourrez le faire après le dîner: il y a des pâtisseries partout, en général ouvertes jusqu’à 22-23h00. Impossible de résister à la tentation…

Prendre le vieux métro (Tünel) qui date de la fin du XIXe siècle, construit par un ingénieur français pour relier le quartier du pont de Galata (Karaköy) à İstiklâl Caddesi, les Champs Elysées d’Istanbul! Un exploit de modernité pour l’époque : à peine deux minutes pour gravir la colline pentue à travers un tunnel souterrain…

Sauter dans l’ancien tramway, une fois arrivés à Tünel, pour remonter Istikal… Cette petite ligne parcourt toute l’avenue jusqu’à la grande place de Taksim (pas particulièrement jolie). Ultra-touristique bien sûr, mais vraiment amusant de s’installer en famille dans le tram historique, rouge pimpant, avec ses sièges en bois vernis. La cloche signale les arrêts, hop, on grimpe sur le marche-pied, et c’est parti ! La version moderne du tramway est très pratique aussi : la ligne N°1 passe en plein coeur du vieil Istanbul par le pont de Galata, Topkapi, et Sultanahmet : idéal pour se déplacer, et amusant pour notre fille !

Nos endroits préférés

La citerne-basilique : à voir absolument ! Un endroit vraiment étonnant : il s’agit d’une citerne souterraine, construite à l’époque romaine, qui a aussi servi ensuite à alimenter en eau le palais de Topkapi. On s’y promène sur une large passerelle au-dessus de l’eau (sans danger), entre des centaines de colonnes, dans une lumière orangée. Les enfants adorent observer les poissons qui vivent dans le bassin. Au fond, deux immenses têtes de Méduse sculptées, mystérieusement posées à l’envers… Une atmosphère très particulière (et fraîche, ce qui peut être appréciable) et un bel endroit pour s’inventer plein d’histoires avec les enfants !

Le « Bazar Egyptien » (Spice market) pour y déambuler tranquillement pendant des heures, rapporter plein de petits souvenirs  et s’asseoir prendre un thé. L’endroit est très animé, on y trouve tout : des oiseaux, des plantes, des jouets, de délicieuses pistaches, de jolies serviettes de hammam parfaites pour la plage… Nous l’avons largement préféré au Grand Bazar, où se succèdent trop de bijouteries.

Le trésor du Palais de Topkapi : la visite du palais des sultans ottomans peut sembler un peu longue aux petits, pas toujours grands amateurs de carreaux en céramiques (sublimes quand même). Mais impossible de ne pas être ébloui par la salle des trésors ! Enormes émeraudes, collection de diamants, bijoux, perles, trônes en or massif incrusté de pierres précieuses, poignard serti d’émeraudes… Pour éviter une longue file d’attente, nous avions acheté nos billets en ligne Attention, pour visiter le Trésor et le harem, ticket supplémentaire à acheter en ligne ou à l’entrée du palais.

Sainte Sophie : un lieu absolument magnifique ! Bâtie sur les ruines d’un ancien temple d’Apollon, cette basilique fut construite au IVe siècle quand qu’Istanbul était Constantinople,  avant de devenir une mosquée au XVe siècle, aujourd’hui transformée en musée. Et elle garde les traces de toutes ses vies successives, qu’il est intéressant d’observer avec les enfants. De la galerie en étage, on apprécie les dimensions impressionnantes, la magnifique coupole et les mosaïques byzantines. Là aussi, il est judicieux d’acheter les billets en ligne pour éviter une longue attente.

Les quartiers de Beyoglü/Galatasaray : alors que Sultanhamet est le centre historique (et touristique), Beyoglu serait plutôt le centre culturel d’Istanbul. On quitte Sultanhamet en traversant par le pont de Galatasaray, avec ses pêcheurs en pleine activité, puis on rejoint l’autre rive. Agréablement animé, c’est un plaisir de se balader dans ce quartier… loin des touristes ! On jette un œil chez les brocanteurs, on fouine dans les petites épiceries, on fait une pause dans un café traditionnel, ou un bar plus « tendance »… Un heureux mélange entre vie de quartier et cafés à la mode, avec beaucoup de charme : notre coup de cœur ! Le quartier Tünel (donc à l’arrivée du métro Tunel) est également très sympathique pour se balader.

Nos meilleures adresses pour dormir en famille

* Centre historique d’Istanbul : Sultanhamet

Adamar Hotel: un hôtel particulièrement bien situé, dans le quartier de Sultanahmet, à deux pas des grands monuments à visiter. Le plus : la terrasse panoramique avec une vue vraiment superbe sur les coupoles de la basilique Sainte Sophie! Chambre familiale pour 4 personne, joliment décorée. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

Best Western Premier Regency Suites: un bel hôtel en plein centre historique. Chambres spacieuses et confortables, en particulier les Suite Executive pour 4 personnes, avec un grand lit et un canapé-lit. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

* Quartier Beyoglu / Tunel  :

Galata Flats : Très pratique en famille, ces appartements à louer dans un bel immeuble. L’appartement est spacieux, agréable, entièrement équipé (avec un lave-linge) et on peut y dîner en famille après une journée de visite parfois épuisante ! Certaines chambres ont même une terrasse privative. Bien situé, à  5 minutes à pied des sympathiques cafés et restaurants du quartier Tunel. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

Misafir Suites 8 : Suites chics et spacieuses (65m2) pour 4 personnes : déco moderne de bon goût, lit king size, et salle de bains luxueuse. Du grand confort ! L’hôtel a été entièrement rénové, et se situe à deux pas des « Champs-Elysées » d’Istanbul, dans un quartier piéton, commerçant et animé. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

Nos bonnes adresses pour manger

Plein de petits restaurants partout pour manger sur le pouce à midi… les tentations sont grandes. Kebab servi avec du yaourt liquide, pide (sorte de pizza,) grillades… Les salades sont succulentes. Bref, impossible de rester le ventre creux.

Pour dîner, plusieurs cafés et restaurants dans un joli passage animé à Asmalimescit, qui se trouve à quelques pas du départ de l’ancien tram, côté Tunel. Nous avons mangé un bon mezzé chez Akbabali , une taverne turque traditionnelle, avec en prime de la musique live… très sympathique et ambiance locale garantie !

retour haut de page

Ce qu’on a moins aimé

Les déplacements en taxi, avec une conduite vraiment sportive ! Le taxi avait déjà démarré alors que la moitié de la famille n’était pas encore montée, et il me semble qu’il n’a jamais utilisé ses freins sauf au point d’arrivée…

Bon à savoir

Pour les femmes et les jeunes filles, emporter ou s’acheter sur place un foulard : il faut se couvrir la tête pour visiter les mosquées (mais sinon on vous prêtera quelque chose)…

Si vous voyagez avec bébé : on trouve des petits pots au supermarché, et dans les endroits touristiques, avec moins de choix qu’en France. Pas de souci pour les couches, on en trouve un peu partout.

A mettre dans la valise

  • un pull chaud, pour les soirées fraîches à Istanbul
  • des chaussures très confortables pour marcher (beaucoup) mais pas trop compliquées à enlever pour se déchausser lorsque l’on visite des mosquées
  • un petit carnet, de la colle et des ciseaux (en soute !) pour faire un joli carnet de voyage où l’on colle ses tickets d’entrée, dessine les monuments…
  • un guide complet pour découvrir Istanbul : le Guide du Routard Istanbul édition 2012-2013, toujours pratique, avec les infos essentielles, ou le Cartoville Istanbul qui détaille quartier par quartier.
  • On aime bien aussi le guide Voir Istanbul, très bien pour préparer son voyage, mais aussi sur place. Beaucoup d’illustrations, de cartes, de plans d’architecture : un livre agréable à feuilleter en famille pour apprendre plein de choses.

Et nos livres préférés pour les enfants, à glisser dans la valise :

Un cahier de jeux entièrement consacré à la Turquie et à sa culture : La Turquie des enfants. Explorer le pays, découvrir la cuisine, l’artisanat… en s’amusant ! A partir de 7 ans.

Au temps des sultans : Pour découvrir la vie dans l’empire ottoman, suivons  Sélim, un jeune garçon de 12 ans. Un livre documentaire très bien fait.

retour haut de page

Bon voyage à Istanbul avec les enfants !



->19 requêtes. 0, 183 secondes.