skip to Main Content

Visiter le MAGNE (Grèce), une merveille !

Vous n’aviez jamais entendu parler du Magne, cette région de Grèce tout au sud du Péloponnèse ? 

Et bien, jusque là, moi non plus : c’est un secret encore bien gardé ! Les petits villages au bord de l’eau turquoise, des sites d’une beauté à couper le souffle, le tout baigné dans de délicieuses effluves de fleurs d’orangers… Voilà carrément un énorme coup de coeur que je m’empresse de partager !

Vous savez peut-être que la Grèce est une de mes destinations favorites en famille, et j’en parle souvent sur le blog :  Athènes, les îles des Cyclades, Delphes et les Météores …   Je suis donc ravie d’ajouter cette petite pépite à la liste : suivez-moi pour ce road trip à la découverte du Magne, un séjour qui nous a émerveillés !


Notre circuit dans le Magne, sud du Péloponnèse (4 jours, fin avril) :

  • Jour 1 : Arrivée matinale à Athènes – Route vers Nauplie (2h), nuit à Nauplie
  • Jour 2 : Route vers Monemvassia (2h) – Visite et nuit à Monemvassia
  • Jour 3 : Route vers Gerolimenas (1h30), déjeuner – Route vers Limeni, nuit à Limeni
  • Jour 4 : Passage à Epidaure (en bonus !) sur le retour vers Athènes, soirée à Athènes

NB : Si vous faites des recherches sur le Magne, sachez qu’en grec (et en anglais), ça se dit Máni. Ce qui m’a bêtement mis dans la tête, quand je préparais notre voyage, le refrain d’Abba, « Money Money Money », devenu « Mani Mani Mani » ! Ca y est, vous aussi ?

Première étape vers le Magne : Nauplie

Notre première étape vers le Magne est la petite ville de Nauplie (Napflio, en grec). Difficile de ne pas tomber sous le charme de la vieille ville, blottie sur la presqu’île qui surplombe la mer !

Nauplie, première étape vers le Magne

On s’y balade à pied dans les petites rues bordées de jolies maisons néoclassiques aux volets colorés. Les chats somnolant sur les marches des escaliers, les orangers dans les petits jardins et le subtil parfum de leurs fleurs, la lumière ensoleillée d’avril, une atmosphère paisible et agréable comme tout…

Le soir, la place principale (Syntagma) s’anime : les enfants courent et jouent, tandis que les adultes profitent des terrasses de cafés pour siroter un ouzo ou un café frappé… exactement ce dont je rêvais !

Côté front de mer, la vue sur la petite forteresse posée sur l’eau est magnifique. Bordé de terrasses de café et avec quelques boutiques à souvenir, l’endroit est gentiment balnéaire et touristique (mais ça reste raisonnable ) : un air de vacances pas désagréable du tout !

Nauplie a longtemps été sous domination vénitienne (vous verrez ici et là le célèbre lion ailé vénitien, une « chasse au trésor » amusante en famille) et de l’empire ottoman : les mosquées et les fontaines de la vieille ville en gardent la trace. Des influences multiples qui contribuent au charme du lieu !

Quoi visiter à Nauplie ?

S’il y a une visite à ne pas manquer à Nauplie, c’est la forteresse de Palamède qui surplombe la ville. On n’y vient pas pour les ruines, mais pour la splendide vue sur la baie ! Au printemps, des petites fleurs sauvages mauves ont poussé partout sur les ruines, avec en toile de fond le bleu de la mer à perte de vue et au loin le golfe d’Argolide… Un panorama sur la baie époustouflant !

Pour visiter la citadelle de Palamède, deux solutions : monter les quelques 900 marches creusées dans la falaise, une demi-heure un peu sport (faisable avec des enfants à partir de 6/7 ans), récompensés par une vue sublime à chaque fois que vous vous retournez. Ou bien, pour les plus fainéants (comme nous), se rendre en voiture à l’entrée principale en haut et s’y garer au parking gratuit… [Horaires et infos ici]

Où se baigner à Nauplie ?

Nous y étions fin avril, donc l’eau était encore trop fraîche ! Ceci dit, nous avons repéré la jolie promenade qui longe la presqu’île, près de l’eau. Le chemin dallé est facile, la vue splendide puisqu’on longe la mer. Après environ 1km, on arrive sur la plage de galets d’Arvanitia où l’on peut se baigner.

Où manger à Nauplie ?

Nous avons dîné en terrasse chez ALALOUM, dans une petite rue de la vieille ville. Accueil sympathique (un bon yaourt grec offert en dessert !), et cuisine grecque tradi. Nous en sommes restés aux entrées simples, et du coup assez économique (salade grecque, tzatziki,etc.). [Alaloum, Papanikolaou 42]

Où dormir à Nauplie ?

Aethra Boutique Rooms : au coeur de la vieille ville, une bâtisse traditionnelle fraîchement rénovée, décoration intérieure sobre et jolie, et une literie ultra confortable ! On a beaucoup aimé la chambre pour 2  (catégorie standard), avec son petit balcon. L’hôtel a une grande terrasse sympa sous les orangers… Séjour très agréable ! Il y a aussi des chambres familiales pour 4 personnes.

Hotel à Nauplie Grèce Aethra Boutique Rooms
Hotel à Nauplie Grèce Aethra Boutique Rooms

Repéré également dans la vieille ville : l’Hotel Ippoliti, une belle maison néoclassique à la décoration raffinée, prix légèrement supérieurs. Toujours dans la vieille ville, mais côté front de mer : Impero Luxury Suites, récent et élégant, avec de belles vues sur la mer !

Hotel à Nauplie Grèce Naplio Ippoliti
Hotel à Nauplie Grèce Impero Luxury Suites

Monemvassia, la merveille du Magne

La découverte de Monemvassia, ce trésor du Magne, a vraiment été un énorme coup de coeur ! L’arrivée est spectaculaire : tout à la pointe d’une presqu’île, perché sur un rocher au milieu de la mer, se tient ce petit bourg fortifié au-dessus de l’eau. On se gare et on laisse la voiture pour pénétrer dans la vieille ville, adossée à la falaise et face à la mer : il suffit de passer la porte fortifiée pour tomber sous le charme de cet endroit unique !

On pourrait dire que c’est un peu le Mont Saint-Michel… mais grec, donc sous le soleil et moins affolé de monde. Après les cents premiers mètres de la rue principale où se succèdent les boutiques touristiques, on découvre les petits ruelles pleines de charme de la ville basse, de jolies places, de superbes maisons vénitiennes, d’anciennes églises byzantines

La veille ville est extrêmement bien préservée et restaurée. Etant assez petite, le mieux est de s’y perdre en déambulant, comme ça vous chante, pour savourer la beauté de l’endroit…

On peut aussi se balader vers les remparts et murailles, emprunter le petit chemin parsemé de coquelicots et d’immortelles vers le phare… avec la mer partout autour, c’est splendide. Pour ceux qui ont envie de se baigner, il n’y a pas de plage à Monemvassia mais un accès à la mer par des échelles depuis les rochers en contrebas…. magnifique aussi !

Enfin, l’apogée, c’est la montée vers le Kastro, la citadelle qui domine la falaise.

Visiter le Kastro, ou ville haute de Monemvassia : 

La montée au Kastro se fait par un chemin pierré qui grimpe encore et encore. Il faut environ 30 à 40 minutes pour arriver au sommet. Prévoir un peu d’eau, et de vraies chaussures fermées, les pierres du chemin étant un peu lisses et glissantes (mais j’ai croisé un enfant d’une dizaine d’années qui montait chaussé de tongs empruntées à un adulte et les yeux rivés sur un iphone, donc la difficulté est relative).

Il ne reste pas grand chose des ruines de la citadelle, mais… quelle vue absolument sublime sur les toits du village en contrebas avec, au-delà, la mer à l’infini ! Nous sommes montés en fin de journée, vers 19 heures, et nous sommes retrouvés presque seuls.

Un moment magique : la lumière dorée magnifique, le bleu de la mer qui se confond avec le ciel…

Il y a aussi cette très belle église au sommet, Agia Sofia, réplique de Sainte-Sophie d’Istanbul. Je serai bien restée assise sur son parvis, à l’ombre d’un olivier, pendant cent ans… Je n’ai pas pu y entrer car elle se visite seulement jusqu’à 15 heures : voilà un excellent prétexte pour revenir un jour dans le Magne et revoir Monemvassia !

Où manger à Monemvassia ? Magne

Nous avons dîné à O Kanoni, sur la terrasse avec vue sur l’église et la place en contrebas… joli comme tout ! Mention spéciale pour le service très sympathique, et nous avons bien mangé, à prix raisonnables (pour un endroit touristique).

Où dormir à Monemvassia ? Magne

Essayez de passer une nuit dans l’enceinte de la vieille ville, c’est un peu plus cher mais vraiment exceptionnel ! Bon nombre d’habitations ont été transformées en hôtels de charme, il y a donc un choix assez large (et très chouette).

Je recommande le Byzantino Boutique Hotel. La réception se trouve tout près de l’entrée de la vieille ville, et les chambres sont réparties dans différentes maisons anciennes : elles sont donc toutes différentes ! (si besoin, quelqu’un vous aidera à porter votre valise). Nous avons adoré notre grande chambre pour 4, pleine de caractère, avec une vue magnifique sur la mer. Salle de bain basique, mais ça m’a semblé largement compensé par le charme de l’endroit et le bonheur de réveiller là ! Super petits déjeuners avec des spécialités grecques, servi sur une jolie terrasse, à 3 minutes de notre chambre. Une excellente adresse !

Hotel Monemvassia Magne Grece Byzantino Boutique
Hotel Monemvassia Magne Grece Byzantino Boutique

Sur place, j’ai aussi repéré le Guesthouse Kellia (avec chambres familiales) et Teophano Art Hotel, deux magnifiques demeures maniotes sur une superbe place face à la mer, très très tentant !

Hotel Monemvassia Magne Grece Guesthouse Kellia
Hotel Monemvassia Magne Grece Teophano Art Hotel

Si vous voulez faire une petite folie, j’ai entendu des louanges sur l’Hôtel Kinsterna : une maison de maître byzantine rénovée, avec piscine, spa et prestations hyper confort. Vraiment luxueux, et prix en rapport ! Attention, ce n’est pas dans la vieille ville, mais à l’entrée de Monemvassia, côté « moderne ».

Hotel Monemvassia Magne Kinsterna
Hotel Monemvassia Magne Grece Kinsterna

Comment aller à Monemvassia ? Magne

Il existe 2 routes pour rejoindre Monemvassia depuis Nauplie : l’une qui longe la mer, et l’autre intérieure. Celle qui longe la mer offre, paraît-il, de magnifiques panoramas, mais est plus sinueuse (peu recommandé si vous avez le mal des transports). Sinon, la route intérieure, que nous avons choisi de prendre, est pour l’essentiel une autoroute (jusqu’à Sparte), donc rapide et simple. Si vous avez le temps, la première est sans doute bien plus charmante. Si vous êtes un peu pressés ou sensibles aux virages, la route intérieure est la meilleure option.

Gerolimenas, village de pêcheurs au bord de la plage Mani Grece

La route entre Monemvassia et Gerolimenas est jolie comme tout, en particulier au printemps :  fleurs des champs , orangers et oliviers, la mer qui scintille… Ici et là, des tours maniotes en pierre fortifiées, témoignage de la résistance des habitants aux envahisseurs de l’empire ottoman, caractéristiques de la région.

Après environ 1h30, on arrive un peu au bout du monde, tout à fait à la pointe de la péninsule du Magne : c’est Gerolimenas, un petit village de pêcheurs où le temps semble s’être arrêté.

Ne vous attendez pas à mille choses à faire et à voir : c’est simplement un tout petit village de pêcheurs un peu perdu, avec peut-être 50 habitants, d’une sérénité merveilleuse (en tout cas au printemps, à voir en été !). On s’y baigne bien sûr, c’est sans doute même la seule chose à y faire, vu l’eau turquoise cristalline, plus quelques balades sur les sentiers alentours.

Tout au bout de la plage, une taverne toute simple devant la mer (j’ai bien sûr oublié le nom mais vous ne pouvez pas la rater, sous les parasols rouges), avec une vue superbe sur le village : difficile de trouver un plus joli décor pour déjeuner ! Salade grecque, beignets de courgettes et tzatziki, une bière locale « Sparta » bien fraîche,  un accueil un peu rude mais… cet endroit, quel bonheur !

Si vous voulez passer la nuit à Gerolimenas (comme j’aurais aimé le faire si nous avions eu le temps), il existe deux hôtels. Akrotainaritis (et son annexe, Akrotainaritis Rooms), basique et petit budget, l’un des premiers à ouvrir dans le village. Pas vraiment design, mais juste devant la mer : un cadre pareil à ce prix là mérite quelques concessions sur la décoration !

Grece Magne Gerolimenas Hotel Akrotainaritis
Grece Magne Gerolimenas Hotel Akrotainaritis

Dans un tout autre genre, le Kirimai Hotel fait rêver : une belle bâtisse en pierre rénovée, tout à la pointe du village. Cet hôtel avec piscine conjugue charme, caractère, et situation de rêve avec sa terrasse carrément sur l’eau : vraiment superbe !

Grece Magne Gerolimenas Hotel Kyrimai
Grece Magne Gerolimenas Hotel Kyrimai

Limeni, petit port sur la mer émeraude Magne

En remontant un peu vers le nord de la péninsule, à environ 30 minutes de route de Girolimenas, autre coup de coeur de notre séjour dans le Magne, ce tout petit village posé au bord d’une eau carrément émeraude… Il s’agit du vieux port d’Areopoli, un bourg plus en hauteur. Limeni, c’est donc tout petit, mais quel charme !

De belles maisons en pierre sur l’eau, un café face à la mer où boire son frappé le matin, une seule rue… Et si peu de monde pendant les vacances de Pâques qu’on a l’impression de découvrir Saint-Tropez dans les années 30 !

La mer, d’un rare vert émeraude, est si belle à Limeni que les tortues de mer ont choisi de s’installer dans le port pour pondre leurs oeufs. Ouvrez l’oeil ! Pour se baigner, plage Dexameni à 200m du port.

Où manger à Limeni ?

Nous avons dîné chez O TAKIS, sur une terrasse presque les pieds dans l’eau. Superbe ! Nous n’avons pas testé le poisson, mais un bon poulpe et des petites entrées grecques classiques.

Où dormir à Limeni ?

Peu d’hôtels à Limeni même (par rapport à Areopoli), mais j’ai craqué sur Mavromichalai : si vous voulez vous gâter, c’est le bon endroit ! Une demeure historique maniote en pierre surplombant la mer turquoise, terrasse splendide, chambres élégantes et traditionnelles… ça fait rêver !

Hotel Limeni Magne
Hotel Limeni Magne

Avec un budget plus restreint à 4, nous avons opté pour Vasilios Apartments Hotel. Ne cherchez pas le charme de l’endroit, mais un très bon rapport qualité/prix. Et puis, ces petits appartements de construction récente sont situés sur les hauteurs : la vue sur la mer depuis les petites terrasses privatives est fabuleuse (la photo du port, plus haut, est prise depuis notre chambre !), et on rejoint le port en 5 minutes à pied. Petite kitchenette pratique si vous séjournez quelques jours.

Hotel Limeni Magne
Hotel Gerolimenas Magne

Sur la route vers Athènes, un détour par Epidaure

Bye bye Mani ! Le lendemain, sur la route du retour vers Athènes, nous décidons de faire un petit crochet pour aller (re)voir Epidaure, peut-être le plus beau théâtre grec de l’Antiquité (c’est un détour, et il aurait été plus logique de le faire à l’aller, en allant d’Athènes à Nauplie, mais l’endroit vaut bien quelques kilomètres).

Le site est vraiment spectaculaire : la scène en contrebas encadrée de colonnes, surplombé par un immense amphithéâtre de gradins extrêmement bien conservé, entouré d’une forêt de pins. Epidaure est célèbre pour son incroyable acoustique : si on se place au centre de la scène, on peut se faire entendre jusqu’au dernier gradin sans élever la voix ! Une expérience qui amusera beaucoup petits et grands !


INFORMATIONS PRATIQUES POUR DECOUVRIR LE MAGNE :

Comment se rendre dans le Magne et explorer la région ?

Le Magne, tout au sud du Péloponnèse, est une région très facile d’accès depuis Athènes (plein de vols, trouvez les meilleurs prix jetez un oeil sur Skyscanner).

Le plus simple est de louer une voiture (dès l’aéroport, ou en ville si vous combinez avec une visite d’Athènes). De la capitale, vous pouvez rejoindre Nauplie par l’autoroute (140 km), une belle étape avant de poursuivre votre road trip dans le Magne à proprement parler. Sur le chemin, ouvrez l’oeil : vous passez au-dessus du Canal de Corinthe ! A partir de là l’autoroute se déploie dans un beau paysage sauvage, avec des reliefs… et quasiment aucune construction !

Seule la voiture permet de bien explorer cette région. Le centre des vieilles villes ou villages est piéton, nous n’avons eu aucun problème pour nous garer et laisser la voiture (gratuitement) dans les parkings alentours.

Les petites départementales du sud du Péloponnèse sont faciles à conduire, très peu fréquentées au printemps. En chemin, des cultures d’oliviers et d’orangers à profusion, d’où cette enivrante odeur quand on roule fenêtres ouvertes, un vrai délice !

Conseil pratique : tous les centres historiques étant piétons, il faut marcher jusqu’à l’hôtel. Si votre valise est un peu encombrante, inutile de la trimballer à chaque fois : on peut la laisser dans le coffre de la voiture et emporter seulement l’essentiel pour la nuit, dans un petit sac léger.

Nos étapes sur la carte du Magne en Grèce :

A.Athènes  B.Nauplie (Napflio)  C.Monemvasia  D.Gerolimenas  E.Limeni  F.Epidaure

Quand visiter le Magne ?

Les demi-saisons sont formidables en Grèce. Nous avons découvert le Magne au printemps, pendant les vacances de Pâques,et les paysages étaient splendides : verts, plein de petites fleurs sauvages… Le climat est doux, ensoleillé, sans être chaud, et les touristes fort rares. Idem à l’automne, moins fleuri bien sûr, mais on peut se baigner plus facilement dans la mer encore chaude de l’été.

Et puis l’été bien sûr, si on veut profiter des joies de la plage ! Les journées étant bien chaudes, se réserver les visites pour le matin ou la fin de journée…

Combien de temps pour visiter le Magne ?

Nous sommes restés (seulement) quatre jours dans le Magne, et j’en garde un souvenir formidable ! Bien sûr, si on a plus de temps, la région et l’arrière pays regorgent de merveilles à découvrir : les villages d’Areopoli et de Vathia, les grottes de Diros, le Cap Tenare (qui ne serait pas moins que l’entrée des enfers !), les plages aux eaux cristallines de la toute proche île d’Elafonissos… Bref, les idées de choses à faire dans le Magne ne manquent pas : j’aurai bien prolongé au moins une semaine ou deux, voire plus !


Vous l’aurez compris, j’ai vraiment craqué pour ce road trip dans le sud du Péloponnèse et la région du Magne ! Sauvage et authentique, c’est un coin de Grèce encore épargné par le tourisme de masse. Profitez-en vite ! 
Bon voyage en Grèce et belle découverte du Magne !

Cet article comporte 2 commentaires

  1. Formidable article, les descriptions font réver et les conseils sont très judicieux; je prépare déjà ma valise et je pars dans le Magne cet été avant de plonger dans les iles grecques. Merci à vous pour cette idylique destination, qui a l’air encore préservée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top