Opodo




The Smallers

Voyager avec ses enfants : Sri Lanka                  English version

Pénélope (10 ans), Eléonore (12 ans) et leurs parents

au Sri Lanka

Une merveilleuse introduction à l’Asie avec les enfants: paysages de rizières et plantations de thé, balades en éléphant, plages, temples bouddhistes et population accueillante… à découvrir en famille !

Deux semaines, en février 2010: de Colombo à Mirissa (sud), en passant par Sigirya, Kandy, Ella et Tangalle…

Ce qu’on a adoré

Approcher les éléphants de l’orphelinat de Pinnewala (à environ 1h15 de Kandy) : les éléphanteaux sont nourris au biberon et on peut assister à la baignade des 80 éléphants dans la rivière ! Un spectacle impressionnant que les enfants ont vraiment adoré. Alors même si le lieu est très touristique, l’entrée un peu chère (environ 38€ pour 4), et que les employés réclament de l’argent pour chaque photo … c’est incontournable avec les enfants !

Prendre le train en 2de classe avec les Sri Lankais…et découvrir des paysages superbes dans les régions montagneuses, entre Nuwera Eliya et Ella ! C’est l’occasion de côtoyer les Sri Lankais dans leur vie quotidienne et d’échanger avec eux… Evidemment il y a beaucoup de monde et mieux vaut monter en début de ligne pour avoir une place assise. Sinon, on peut toujours se poser dans la “voiture- restaurant”, où nous nous sommes installés faute de place assise….

Visiter un jardin d’épices autour de Matale, sur la route entre Dambulla et Kandy. C’est l’occasion pour les enfants de voir d’où viennent toutes les épices que nous consommons ; des visites guidées (en français également) sont proposées dans les plantations.

Se balader en éléphant : plusieurs possibilités autour de Habarana. Ce sont généralement des balades d’une heure autour d’un plan d’eau (43€ pour 4)

Nos endroits préférés

Les sites archéologiques : très agréables à visiter, on y découvre de superbes statues de Bouddha…ce qui a un intérêt moins évident avec de très jeunes enfants ! Nous avons beaucoup apprécié la visite d’
Anaradhapura et Polonnaruwa, situés dans un beau cadre naturel. Vu le faible nombre de touristes, il y a aussi très peu de petits marchands, qui ailleurs peuvent devenir très insistants… Nous avons aussi beaucoup apprécié des lieux de culte vivants, comme le Temple de la Dent de Kandy, où l’on peut voir les fidèles se recueillir.

La région montagneuse : de petites villes ou des  villages tranquilles, où les températures sont plus fraîches (on dort très bien la nuit, sans climatisation ni ventilateur). Idéal pour se reposer au milieu du voyage, faire des balades dans les plantations de thé, réaliser de petites excursions en tuk-tuk pour visiter des temples ou voir des cascades. Autre intérêt d’une halte, à Ella par exemple : la qualité des hébergements et des tables qu’on y trouve !

La plage de Mirissa : touristique certes, mais on n’y trouve qu’un seul véritable hôtel. Les autres hébergements sont des guesthouses, ce qui est plutôt agréable. On s’y baigne très tranquillement, à toute heure de la journée vu la température de l’eau, autour de 28° ! Il y a peu de vagues, on peut faire du snorkeling avec masque et tuba. L’idéal, c’est la guesthouse qui donne directement sur la plage : nos filles ont pu aller se baigner seules, sans danger…

Où dormir avec des enfants

Si vous devez passer la nuit à Colombo, le Global Towers Hotel & Apartment, sur le front de mer, propose des appartements avec 2 ou 3 chambres, pratiques pour les familles, autour de 70€. Pour réserver, cliquez ici

Nos adresses préférées sont des guesthouses (petits établissements, comparables à des Bed & Breakfast), mais il y en a pour tous les goûts et tous les budgets  au Sri Lanka…

A Kandy, Shangri La : une petite guesthouse, tenue par des propriétaires francophones avec lesquels il est très intéressant d’échanger. Nous avons eu l’impression d’être accueillis en tant qu’amis dans une maison traditionnelle, avec des meubles anciens, des livres à disposition… La maison, entourée d’un jardin, se trouve à 5 mn en voiture du centre de Kandy. Chambre familiale avec 2 grands lits et une salle de bain (sans eau chaude) à 3 000 roupies pour 4 avec le petit-déjeuner, soit 19€. Excellents repas préparés à la demande par l’adorable cuisinière de la maison.

A Ella, Hill Top guesthouse : guesthouse très bien entretenue, bénéficiant d’une terrasse avec une vue superbe sur les montagnes environnantes. Chambres doubles  avec salle de bain et eau chaude, avec ou sans vue ( 1600 ou 2600 roupies pour 2 avec le petit-déjeuner). Les repas sont délicieux et le propriétaire, anglophone, très serviable.

A Mirissa : Palm Villa. Vue superbe sur la plage et accès direct pour se baigner, un jardin avec plusieurs endroits où se reposer tranquillement… un lieu qui nous a immédiatement séduits dès notre arrivée ! Vaste chambre familiale avec 3 espaces séparés pouvant accueillir une famille de 5 personnes pour environ 31€, petit-déjeuner compris. Ajoutons au cadre un propriétaire francophone, attentif à ses clients et avec lequel il est très agréable de s’entretenir, et une très bonne cuisine, que l’on déguste face à la mer… Une très bonne adresse!

Où manger avec des enfants

Pour déjeuner, nous nous sommes généralement contentés de repas rapides pris dans de petits restaurants locaux ou de fruits, accompagnés notamment de délicieux yogourts au lait de buffle vendus dans des pots en terre cuite ( à goûter sans risque… même s’ils sont conservés au soleil!)

Le soir nous dînions sur place , car les guesthouse préparent des repas. On y sert des « rice and curry », et la nourriture préparée est peu épicée par rapport à celle que l’on trouve dans les petits restaurants locaux. C’est donc parfait pour les enfants! En général, il faut réserver le repas quelques heures avant.

retour haut de page

Ce  qu’on a moins aimé

La plage de Tangalle, grande, sauvage, mais beaucoup trop dangereuse pour des enfants, vu les vagues et les barres rocheuses.

Colombo : nous n’avons vu que le quartier du fort, centre politique et quartier de bâtiments coloniaux, mais cela ne présente guère d’intérêt. On peut très bien séjourner au Sri Lanka sans visiter sa capitale. L’aéroport se situe d’ailleurs à plus d’une heure de route au nord de Colombo, et beaucoup de voyageurs choisissent de dormir plutôt à Negombo, station balnéaire toute proche de l’aéroport.

Bon à savoir

Nous avons voyagé sur SriLankan Airlines depuis Paris-CDG (aller avec escale, retour direct). Horaires respectés, service à bord très correct, repas enfants, petits cadeaux, et pour tous un écran individuel avec programme à la carte et jeux. De plus, prix très compétitifs quand on s’y prend à l’avance.

Pour se déplacer sur place, le mieux me semble de combiner différents moyens de transport : une voiture avec chauffeur pour une partie du voyage, généralement le « triangle culturel », est confortable et reste bon marché, surtout si on traite directement avec le chauffeur. Mais il serait dommage de ne pas emprunter les transports en commun locaux (bus et trains) pour cotoyer  les Sri Lankais dans leur vie quotidienne. Pour les petites distances (moins de 15 km), les tuk-tuks sont une bonne solution, plus exotiques que les taxis, que l’on trouve facilement également !

Février est en haute saison, mais il y a peu de touristes. Les conditions météorologiques sont très favorables et ensoleillées.

En ce qui concerne la sécurité, le pays sort d’une longue période de guerre civile, d’où la présence fréquente de l’armée.  Des fouilles ont lieu à l’entrée de certains grands sites, ce qui effectivement « refroidit », même si les militaires ont toujours été très courtois avec nous. A Colombo, le quartier du fort, où se trouve entre autre le palais présidentiel, était sous surveillance : la plupart des rues étaient fermées à la circulation ; en tant que piétons nous avons pu nous promener dans des rues… désertes après avoir subi plusieurs contrôles de police et en ayant l’interdiction de prendre des photos de tous ces barrages ! Bref, une ambiance bizarre qui peut être un peu angoissante. Au Nord et à l’Est (où nous ne sommes pas allés), longtemps coupés du reste du pays, les conditions de voyage restent apparemment difficiles et les contrôles nombreux.

Sur le plan sanitaire, la présence de paludisme doit être prise en compte. Nous avons fait le choix de ne pas suivre de traitement anti-palu, mais nous avons pris de nombreuses précautions pour éviter d’être piqués par les moustiques et autres insectes : vêtements imprégnés d’insecticides, vêtements longs en soirée, répulsif anti-moustique ( fiche détaillée ici). Bon à savoir, les chambres sont toujours équipées de moustiquaires.

A mettre dans  sa valise

- une trousse à pharmacie adaptée aux pays tropicaux (en savoir plus ici)

- de quoi tenir les moustiques à distance

- pantalons légers et tee-shirts à manches longues pour le soir

- un guide de voyage : Lonely Planet Sri-Lanka, une valeur sûre…

- pour les enfants (dès 9 ans), un joli roman : Les aventures de Philibert au Sri Lanka. Sur les traces de Philou, qui part avec sa mère, journaliste, tourner un documentaire au Sri Lanka. Mais les vacances paisibles se transforment en un séjour des plus mouvementés… Une vraie aventure, et la découverte d’une autre culture.

Et bon voyage au Sri Lanka avec les enfants!

retour haut de page

Nos autres destinations Asie : L’inde du Sud avec les enfants – le Cambodge avec les enfants – la Chine avec les enfants – le Vietnam avec les enfants - Tokyo avec les enfants



->20 requêtes. 0,729 secondes.