Opodo




The Smallers

Voyager avec ses enfants : Turquie

Préparez votre voyage en Turquie avec les enfants: où dormir - à voir - à faire

Iphigénie (3 ans), Hippolyte (6 ans), Inès (8 ans)

et leurs parents en Turquie

Des coupoles d’Istanbul aux plages de la Méditerranée, un pays accueillant et formidable en famille!

Notre voyage de deux semaines, en août 2009: Istanbul, Cirali, Dalyan, Pamukkale-Hierapoli, Pamucak (près d’Ephèse) et retour à Istanbul depuis Izmir.

Ce qu’on a adoré

Faire une croisière sur le Bosphore en bateau-taxi : une journée absolument géniale ! Comme les stambouliotes, on embarque pour plusieurs escales, jusqu’à la mer noire. Le paysage est très beau, en particulier les superbes résidences secondaires sur la rive du fleuve. Nous avons déjeuné dans un petit village au nord du Bosphore, avant de reprendre le bateau en sens inverse. Les enfants étaient ravis de cette pause après trois jours de visites dans Istanbul. Le grand jeu qui les a occupés tout au long du voyage : compter tous les minarets des mosquées !

Se baigner dans les bassins calcaire de Pamukkale : un paysage extraordinaire, en particulier au coucher du soleil, avec le site de Hiérapolis qui le surplombe… Les concrétions de calcaire blanc ont formé dans la vallée une série d’étonnantes petites piscines naturelles, en escalier. Nous n’avons vraiment pas regretté d’avoir fait un peu de route pour y arriver : une fois sur place, difficile de faire sortir les enfants des bassins !  L’idéal est d’y passer ensuite une nuit.

Se régaler de pâtisseries turques pour le goûter : incomparables baklava aux pistaches, loukoums fondants, pâtes d’amande … ou, pourquoi pas, kruasan, pötifur, kek, milföy, brioş ou tartölet ! Les enfants ont su très vite compter en turc jusqu’à 3 pour commander leurs gâteaux ! Si vous n’avez pas craqué au goûter, vous pourrez le faire après le dîner: il y a des pâtisseries partout, en général ouvertes jusqu’à 22-23h00. Impossible de résister à la tentation…

Prendre le tramway à Istanbul : d’abord c’est très pratique pour se déplacer, ensuite cela a beaucoup amusé les enfants ! La ligne N°1, qui passe en plein coeur du vieil Istanbul par le pont de Galata, Topkapi, et Sultanahmet est bien utile. Pour les amateurs, il reste aussi une ligne avec le vieux tramway, du côté asiatique de la ville. On le prend à Taksim.

Nos endroits préférés

Le quartier Sultanahmet d’Istanbul – vieux quartier d’Istanbul, dans lequel se trouvait notre hôtel. C’est le point de départ idéal pour découvrir les sites majeurs, Mosquée Bleue, basilique Sainte Sophie et palais de Topkapi, à pied ou en tramway. Typique, animé, c’est un plaisir de s’y balader. Plein de petits restaurants sur place, et de stands sur l’avenue reliant la Mosquée Bleue à Sainte Sophie, en particulier pendant le mois du ramadan.

Le Grand Bazar d’Istanbul (vraiment grand !), pour y déambuler tranquillement, et rapporter plein de petits souvenirs.  Les enfants ont aussi fait le plein d’accessoires pour se déguiser !

Les Chimères, près de Cirali: un spectacle magique des dizaine de petites flammes sortant de la roche ! Selon le mythe grec, la Chimère, dragon prisonnier dans les profondeurs de la terre manifesterait ainsi sa colère par ces flammes éternelles… En fait, ce phénomène naturel étonnant est dû à des émanations de méthane qui s’échappent de la roche et s’enflamment au contact de l’air ! Le spectacle est encore plus beau à la nuit tombée, et on peut y pique-niquer. Pour s’y rendre, une fois garés, 45 minutes de marche sur un sentier. Attention site fragile : n’éteignez pas les flammes car leur nombre diminue depuis l’irruption des touristes et, bien sûr, repartez avec votre poubelle !

La plage, à Pamucak : quatre jours de détente et de baignade !  Nous avions trouvé un hôtel sur la plage, vraiment agréable. Une pause bienvenue pour les enfants, entre l’animation d’Istanbul et la visite des grands sites…

Les magnifiques paysages de Dalyan: la balade en bateau dans des marais, surplombés par des tombeaux creusés dans la roche, est vraiment superbe. Un bémol en revanche pour l’atmosphère de la ville qui ne nous a pas vraiment séduits…

Pour en savoir plus sur Istanbul, consultez notre page spéciale!

Nos meilleures adresses pour dormir en famille

  • A Istanbul, centre historique :

Adamar Hotel : un hôtel particulièrement bien situé, dans le quartier de Sultanahmet, à deux pas des grands monuments à visiter. Le plus : la terrasse panoramique avec une vue vraiment superbe sur les coupoles de la basilique Sainte Sophie! Chambre familiale pour 4 personne, joliment décorée, autour de 150€. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

Best Western Premier Regency Suites : un bel hôtel en plein centre historique. Chambres spacieuses et confortables, Suite Deluxe pour 4 personnes, avec un grand lit et un canapé-lit autour de 230€. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

Dara Hotel Istanbul : Un petit hôtel simple et sympathique, à cinq minutes à pied de Sainte Sophie. Le plus : le petit déjeuner buffet servi sur le toit-terrasse du restaurant, avec vue sur la mer Marmara ! Chambre familiale pouvant accueillir 5 personnes autour de 110€. Pour voir les tarifs et les disponibilités, cliquez ici

  • A Pamucak: Dereli Motel : directement sur la plage. 2 chambres voisines, excellent rapport qualité-prix.
  • A Cirali:  Pension Orange : bungalows indépendants de 2 chambres communicantes, avec table-chaises-hamac devant chacun, dans un jardin assez vaste, le tout à 200m de la plage. Et comme souvent: accueil très chaleureux !

Nos bonnes adresses pour manger

Pas d’adresses précises mais plein de petits restaurants partout… Nos enfants ont littéralement adoré la nourriture turque : kefte, boulettes de viande et autres grillades… Les salades sont succulentes. C’est un plaisir de voir l’accueil chaleureux fait aux enfants, souvent “invités” en cuisine pour regarder ou choisir les plats ! Nous avons plusieurs fois vu des touristes avec bébés se voir proposer des chaises hautes pour leur enfant.

retour haut de page

Ce qu’on a moins aimé

Dalyan: chaudement recommandé par tous les guides, mais un peu surfait. Surtout éviter les hôtels en centre-ville, qui passent en boucle sur écran géant les matchs de football anglais, avec le public anglais supportant chaudement leurs équipes…. Typique à Londres mais beaucoup moins en Turquie ! Dalyan est un lieu de villégiature privilégié des anglo-saxons, et cela a quelque peu dénaturé l’ambiance.

Ephèse: un site fabuleux, mais difficile pour des enfants. Il y a beaucoup de monde, pas d’ombre, et le site est très vaste. Je conseillerai de le visiter très tôt le matin, avant l’arrivée des premiers cars et de la chaleur…

Bon à savoir

Les trajets Istanbul-Antalya et Izmir-Istanbul ont été faits en avion sur la compagnie Turkish Airlines. En voiture, compter plus de dix heures…

Nous avons loué une voiture via Internet pour faire notre circuit depuis Antalya jusque Izmir.  Les trajets entre les différentes villes n’excédaient pas 4 heures. Nous avions acheté des réhausseurs en France (la location étant excessivement chère) et les avons laissés sur place. Circulation aisée, route principales et indications satisfaisantes : bref, sans problème en dehors des grands centres villes à éviter absolument.

Nous y sommes allés la 2ème quinzaine d’août, il y a avait peu de monde, et n’avons pas souffert de la chaleur.

Arrivés au début du ramadan à Istanbul, nous craignions de devoir nous mettre à l’abri des regards pour déjeuner… En fait, la Turquie, pays laïc, est extrêmement ouverte et nous n’avons subi aucun regard embarrassant. Le soir, sur l’avenue reliant la mosquée Bleue à Sainte Sophie, les turcs attendaient patiemment la rupture du jeune pour dîner en famille dans un des petits restaurants de rue. Bref, une ambiance de fête bon enfant dès le coucher du soleil.

Si vous voyagez avec bébé : on trouve des petits pots dans les grandes villes, au supermarché, et dans les endroits touristiques. Il n’y a cependant pas autant de choix qu’en France. Pas de souci pour les couches, on en trouve un peu partout.

A mettre dans la valise

  • un pull chaud, pour les soirées qui peuvent parfois être fraîches à Istanbul
  • des appareils photos jetables pour les enfants… qui nous ont permis de visiter quelques sites antiques tranquillement !
  • la panoplie pour le soleil: bob, lunette de soleil, crème solaire…
  • crème apaisante pour les piqûres
  • un petit sac à dos pour chaque enfant, avec ses trésors, livres et autres doudous…

Et nos livres préférés pour les enfants, à glisser dans la valise :

Pour apprendre en s’amusant, un cahier de jeux entièrement consacré à la Turquie et à sa culture : La Turquie des enfants. Explorer le pays, découvrir la cuisine, l’artisanat… en s’amusant ! A partir de 7 ans.

Au temps des sultans : Pour découvrir la vie dans l’empire ottoman, suivons  Sélim, un jeune garçon de 12 ans. Un livre documentaire très bien fait.

Agréable à feuilleter avec des (grands) enfants, le Guide Voir Turquie : plein d’illustrations et de photos en couleur, de dessins en coupe des principaux sites, et d’encadrés pour découvrir l’histoire, l’architecture, les coutumes du pays…

Bon voyage en Turquie avec les enfants !

Et pour en savoir encore plus, le blog d’une jeune maman française qui vit à Istanbul : Du miel aux épices…

retour haut de page



->19 requêtes. 0, 171 secondes.