skip to Main Content

Comme disait ma grand-mère, mieux vaut prévenir que guérir ! Certains pays (l’Inde par exemple) ont un niveau d’hygiène très éloigné du nôtre. Alors comment faire pour rester en pleine forme et éviter les petits ennuis de santé en voyage ?

 

voyage-avec-enfants-precautions-sante

 

Voici les précautions santé simples, à répéter autant que nécessaire aux enfants, qui peuvent éviter pas mal d’ennuis :

  • ne jamais boire l’eau du robinet (sauf en Europe et aux Etats-Unis), préférer aussi une bouteille d’eau pour se laver les dents en Inde ou en Afrique
  • se laver les mains avant de manger, ou utiliser une lotion  « antibactérienne » souvent bien pratique
  • de façon générale, laver très régulièrement les mains des petits enfants, en particulier s’ils sucent leur pouce ou mettent souvent leurs mains à la bouche
  • pas de glaçons (en tout cas pour les enfants, pour ce qui vous concerne, j’admets que le Mojito cubain sans glaçons, ce n’est pas terrible. D’ailleurs, j’ai fini par mettre des glaçons dedans. C’est une question de respect des traditions locales, non ?!)
  • pas de crudités (heureusement, peu d’enfants se roulent par terre pour manger des légumes !)
  • éviter aussi les crustacés
  • moins drôle : les glaces. J’évite d’en consommer (sauf à Rome bien sûr !), à vous de voir si elles sont industrielles, c’est malheureusement plus sûr.
  • attention au lait, pas toujours bien pasteurisé. Si vous trouvez des « bricks » en épicerie, vous êtes plus tranquille. Expérience personnelle : un bon lait au chocolat en Inde, et welcome les amibes. Radical si vous avez quelques kilos à perdre !
  • manger la viande bien cuite
  • et tout bêtement, choisir les restaurants où il y a du monde. Même s’il figure dans votre guide, trois clients, ce n’est jamais bon signe.

Avant de partir, je suis plutôt adepte, pour renforcer les défenses naturelles, d’une petite cure de probiotiques pour toute la famille. C’est une façon simple de prévenir (et traiter sur place, si besoin), la fameuse tourista (diarrhée infectieuse du voyageur, en des termes plus concrets !).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top