Opodo




The Smallers

Voyager avec ses enfants : Thaïlande (Bangkok, Ayutthaya, Sukhothai, Chiang Mai)

Eliott (4 ans), Hanaé (2 ans ½) et leurs parents

en Thaïlande

Un vrai coup de cœur : végétation luxuriante, temples khmers en ruine, bouddhas dorés et moines drapés d’orange, nourriture exquise, population accueillante… un merveilleux voyage avec les enfants !

2 semaines, en janvier 2010 : de Bangkok vers Ayutthaya, Sukhothai et Chiang Mai (Nord)

Toutes les infos sur Phuket, SuratThani, Koh Yao Noi, baie de Phan Nga et les îles Similan ici


Ce qu’on a adoré

daler dans le parc d’Old Sukhothai ! Et découvrir la ville ancienne, dans cet immense parc historique, ceint par un grand mur : absolument magnifique… De grands temples superbes et déserts, plus ou moins en ruine, perdus au milieu de la végétation… Impensable à pied, mais idéal avec les enfants en vélo, sur terrain plat, en toute sécurité puisque les voitures sont interdites : on loue un vélo pour la journée, à l’entrée du parc, à un prix dérisoire, avec porte-bébé devant, ou selle pour les plus grands à l’arrière. On peut apporter son pique-nique, ou acheter toutes sortes de petites choses à manger à l’intérieur, à déguster sur l’herbe, au bord d’un lac…

Célébrer le Nouvel an (occidental) à Chiang Mai : une pure merveille ! Dans les rues, fermées aux voitures, des petits vendeurs de brochettes, smoothies, nouilles croustillantes, saucisses thai se succèdent jusqu’à plus soif (et plus faim !)… Les temples sont illuminés, sur une scène, des groupes de musique locaux, autour des stands de massages des pieds, des feux d’artifice, et des litres de bonne bière thai! Jusqu’au clou de la soirée : les lanternes illuminées qui s’envolent par milliers! On achète aux vendeurs dans la rue ces lanternes en papier ultra-léger, qui fonctionnent comme une montgolfière : la chaleur des flammes fait gonfler la lanterne qui s’envole. Un spectacle magique que ce ciel constellé de lanternes, à voir une fois dans sa vie ! Et malgré le monde, la bière qui coule à flots, pas une bagarre, pas une personne ivre :  une ambiance très détendue, calme et conviviale, avec plein de familles et de tout petits.

Se déplacer en songthaew, en longtail boat et en tuk-tuk, cheveux au vent ! Les songthaew sont des petits camions-taxis collectifs, ouverts à l’arrière. Ça ne coûte presque rien, et c’est mieux que les tuk-tuk pour les plus grands trajets ! Formidable aussi, la balade d’une journée en bateau sur les canaux à Bangkok, la “Venise de l’Asie”. Le longtail boat ressemble à une gondole à moteur, qui se faufile partout. Il y a la version “familiale” ou la version taxi collectif : on les prend sur les pontons le long des canaux, comme si on attendait le bus ! Il y a aussi des bateaux-taxis qui traversent le Chaho Phraya, la rivière qui coupe Bangkok en deux: très amusant avec les enfants !

Partir à l’aventure dans les vieux temples en ruine : chercher le chat qui dort, trouver des passages secrets, grimper sur les murs…  Il vaut mieux venir tôt, pour la jolie lumière du matin (ou en fin de journée), et parce qu’à midi il fait excessivement chaud, même pour nous qui venions de Dubaï ! En revanche, même en très haute saison, il n’y a presque personne, sauf au Grand Palais, à Bangkok : LE site touristique, sublime et étincelant, à ne pas manquer même pour ceux qui, comme nous, fuient les autres touristes ! Sinon, il y a des centaines de temples, surtout à Chiang Maï : nos favoris se trouvent dans la rubrique « Nos endroits préférés ». Petite astuce : les enfants s’intéressent beaucoup plus à tout ce qu’ils voient avec un appareil photo entre les mains, n’hésitez pas à leur prêter un petit compact…

Grignoter des saucisses en brochettes et plein d’autres petits trucs sur le bord des routes, sur les marchés… Pas un trottoir sans un vendeur ambulant: fruits frais (découpés devant vous, présentés avec des piques, les enfants adorent !), beignets de riz au sésame, bananes-gauffres, saucisses grillées en brochette, boulettes de porc, de poulet, brochettes au satay, lait de coco frais, nems…. tellement de choses à goûter ! Tout donne envie… Dès le matin, plein d’odeurs alléchantes : résultat, on mange toute la journée ! La Thaïlande, c’est le pays de la cuisine !

Aller s’asseoir dans les temples face aux moines, méditer… ou partager des gâteaux ! Le contact est très facile, encore plus quand on voyage avec des petits enfants ! Les moines (et les enfants !) sont très curieux : ils viennent leur toucher la main, leur donner des clémentines…La population fait des offrandes aux moines tous les matins, et comme ils en ont trop, ils offrent aux enfants! Ils sont très ouverts aux questions et ravis des contacts. Un moine a même donné des cours de gong à Eliott ! On les croise partout, magnifiques avec leurs tenues orange…
On a expliqué aux enfants les principes de la religion bouddhiste, c’était très naturel pour eux de se déchausser, de s’asseoir en mettant ses pieds sous ses fesses, et de respecter le silence, même s’ils sont tout petits.

retour haut de page

Nos endroits préférés

Bangkok, en général ! Nous avons adoré la balade d’une journée en longtail boat dans les canaux, où l’on découvre, au fil de l’eau, les thaïlandais sur leurs balcons à pilotis, le linge qui sèche, les fils électriques dans tous les sens, les enfants qui plongent… les arbres les pieds dans l’eau… mais aussi les désastres des typhons qui détruisent tout régulièrement, sans oublier les vendeurs ambulants en bateau qui viennent accoster ! On a aimé les rues du “chinatown”, et toutes ces petites gargotes pour acheter à manger (oui, encore !)…

Et aussi: la maison de Jim Thompson. Cet occidental, collectionneur d’art asiatique, installé à Bangkok au début du XXe siècle, a bâti une splendide maison en teck, avec un magnifique jardin luxuriant. C’est splendide ! Nous n’avons pas fait la visite de la maison (visite guidée obligatoire, en français) et des antiquités, parce qu’on a pensé que les petits seraient trop tentés de toucher à tout… Nous sommes donc restés dans le jardin, à jouer entre les statues de pierre et les lianes, devant les bassins aux carpes (qu’un gardien leur a fait caresser !) et la raie géante…

Le Wat Arun : C’est un temple hallucinant, construit sur la rive opposée de Bangkok. Attention ! C’est extrêmement dangereux : on ne doit pas lâcher les enfants d’une semelle, les escaliers sont quasi à pic… Nous sommes montés séparément tout en haut, les enfants restant à mi-chemin. Derrière le Wat Arun, comme derrière tous les temples, il y a le quartier d’habitations des moines : les guides n’en parlent pas, mais on peut s’y balader, c’est souvent ultra paisible et très beau. Un vrai bonheur !

Nos temples préférés à Bangkok :
Dans l’enceinte du Grand Palais : le
Wat Phrat Keoh, malgré la foule. Excessivement doré, mais vraiment magnifique, et les enfants ont beaucoup aimé les démons-gardiens !
Wat Benchamapophit : nous y sommes restés 3 h ! Il y a très peu de touristes. Nous avons suivi la prière des moines, on peut même s’asseoir dans le temple – ou rester à l’extérieur et essayer les chaussures des touristes, pour les enfants impatients ! Derrière le temple, on est allé se perdre dans les jardins et les habitations pastel des moines, au milieu des chats sauvages et du linge coloré qui sèche. Il s’en dégage une telle sérénité … et c’est si coloré !
Le bouddha couché de 46 mètres: à ne pas louper, malgré la foule. On fait des offrandes : les enfants adorent mettre les petites pièces dans les coupelles ! Puis on rêvasse, en fin de journée, dans les jardins qui bordent le temple où de magnifiques statues de pierre servent de montures aux enfants… là aussi un climat de grande sérénité…

Si Satchanalai Historical Park (à 1h de car de Sukhothai) : aucun touriste, des temples perdus au milieu de la jungle, un pont suspendu au-dessus de la rivière : un endroit magique ! Petite erreur : nous avions pris la poussette, et nous n’avons du coup pas pu louer de vélo. Or le parc est immense, plusieurs kilomètres à pied, c’est long , trop long… Laissez donc la poussette à la guesthouse, et louez des vélos, pour quelques centimes la journée.

Chiang Mai : le coup de coeur de toute la famille !

Pour les balades dans la montagne, en 4×4, sur une route totalement défoncée et dans une végétation luxuriante… un petit goût d’aventure ! Pour tous ses temples : le plus vieux temple chinois de Chiang Mai, à côté du marché aux fleurs, le Wat Phra Sing, avec ses jardins et son petit marché artisanal , le Wat Phrathat Doi Suthep, à 15 km du centre, sur la colline… des centaines de marches, une grosse montée, mais ça vaut le coup! En chemin, acheter des gaufres fourrées à la banane, pour se donner des forces !
Egalement le
Wat Chet Yod, à l’extérieur de la ville : un des plus paisibles, on a eu du mal à en repartir… Une fête se préparait, tout le monde s’affairait dans la joie et la bonne humeur.
Et mon préféré, richement décoré de peintures de Naga et dragons, qui n’est pas dans les guides et dont j’ai oublié le nom : à vous de le retrouver !

Le Wat Panan Choeng à Ayutthaya, un temple peu cité dans les guides, mais qui nous a ébloui ! En particulier, un bouddha assis gigantesque sublime, tout en or, dont ils changeaient les kilomètres –ou presque !- de drapé orange… Le Wat Ratcha Burana, en ruine, est un super terrain d’aventure pour les enfants : on peut grimper à l’intérieur, et descendre dans ses profondeurs par un escalier vraiment très escarpé (d’ailleurs les filles sont restées en haut). Malgré tout, Ayutthaya ne me semble pas une étape obligatoire, les temples y sont moins impressionnants qu’à Sukhothai. Et la ville est morte après 20h.

Où dormir en famille

À Bangkok, plusieurs apart-hotels parfaits pour les familles :

Fraser Suites Urbana Sathorn : de grands appartements avec cuisine. Idéal pour débuter son séjour après une nuit d’avion, et dans une ville bruyante et trépidante comme Bangkok ! Très central, à côté des canaux (bateaux-bus) et du métro aérien. Une salle de jeux pour les enfants (chouette !) et une piscine sur le toit, petite mais sympa. Pas de souci pour avoir 2 petits enfants dans la chambre : draps supplémentaires gratuits, et hop, on aménage le canapé ! Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici

Ascott Sathorn Bangkok : Bien situés, des appartements vraiment spacieux (120m2 environ), lumineux et confortables. Cuisine équipée, deux chambres séparées, pour environ 110€. Là aussi, jolie piscine en terrasse. Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici

Somerset Lake Point : un peu plus économique (environ 80€), la résidence propose des appartements de 80m2, parfaits pour une famille, avec 2 chambres et cuisine équipée. Piscine également. Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici

Pantip Court Serviced Residence : bel appart’hotel, dans un quartier calme, idéal pour les familles. Suites avec 2 chambres séparées (80€ environ), et, bon à savoir, les appartements en étage élevé ont une vue superbe sur la ville. Belle piscine au coeur d’un jardin tropical. Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici


A Chiang Maï: Nous avons beaucoup apprécié le Bungalow Guesthouse, tenu par des français. Jolis bungalows pour les familles, dans un grand jardin tropical, et petite piscine.

Rimping Village : un petit hôtel, dans le quartier historique. Piscine, jolie terrasse en teck, et accueil et services excellents. Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici

Un peu à l’écart du centre ville, et plus luxueux, The Oriental Siam Resort propose pour les familles une jolie Villa en teck, de deux étages, pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes. Un cadre de rêve dans un beau jardin tropical avec une grande piscine, pour un vrai moment de détente loin de l’agitation de la ville! Pour réserver au meilleur tarif, cliquez ici


Où manger avec les enfants

À Bangkok : pour changer un peu, le resto indien The Moghul Room (Soi 11, Sukhumvit Road) est très bon. On peut tester un Korean Barbecue, et on s’est régalé dans un petit resto derrière le Wat Arun, où personne ne parle anglais : on choisit en regardant les photos !

A Ayutthaya : le Saithong River Restaurant : gargote sympa, population locale, en bord de rivière.

A Chiang Mai : tester toutes les échoppes au Wararot Market !

Essayez aussi les fruits frais mixés, qu’on choisit et qu’on boit à la paille dans un sac plastique.

En fait, il y a tellement de choses à manger partout qu’on ne va pas tant au restaurant que ça… Nous n’avons jamais été malades, en prenant quelques précautions (bouteilles d’eau fermées, pas de glaçons).

retour haut de page

Ce  qu’on a moins aimé

Lopburi, la cité des singes. Arrêt obligatoire avec le train entre Ayutthaya et Sukhothai: ville sans intérêt, singes agressifs, temples minuscules. On en fait le tour, on regarde les singes, suivis par un gardien muni d’un bâton, au cas où… Les rues alentour sont grouillantes de singes sur les fils électriques, les toits des voitures : pas rassurant, surtout avec des enfants !

Le zoo de Chiang Mai : pourtant bien côté dans les guides, les animaux sont tristes, dans des enclos inadaptés, et les attractions malsaines. On peut acheter des bouts de viande à accrocher sur des bâtons pour les donner aux fauves : les gens s’amusent à leur donner envie… désolant. C’est immense, on peut marcher 15 minutes sans voir un seul animal, en revanche les voitures roulent au milieu du zoo, donc on respire les pots d’échappement. Bref, malgré ce qu’en disent les guides, fuyez !

Les chiens errants : pas du tout agressifs, mais qui font assez peurs aux plus petits… Sans être méchants, ils viennent “se servir” sans gêne !

Le palais Vimanmek à Bangkok : une très très longue marche… pour une visite sans intérêt. Même pas de pelouse pour se reposer : on a repris un taxi direct.

Bon à savoir

Nous avons voyagé avec Oman Air, au départ de Dubaï. Très bonne compagnie : hôtesses agréables, écrans larges dans les fauteuils, sièges confortables, cadeaux pour les enfants.

Pour se déplacer sur place, les trains et les cars sont confortables mais montés sur ressorts… On saute beaucoup ! Et on peut croiser quelques cafards dans le car.

La saison idéale pour y aller : pendant l’hiver en France. Pas mal de monde à Bangkok (dont beaucoup de français !), mais beaucoup moins dès qu’on monte vers le Nord.

Avant de partir, nous avons acheté une poussette ultra-légère (Jeep), très fine -et pas très chère. Elle nous a énormément servi, pour porter les deux enfants, voire les 2 en même temps, mais aussi de “caddie” pour les courses, les sacs à dos… Nous ne sommes jamais sortis sans elle, sauf pour la journée en vélo. Pliée, elle rentre dans les tuk-tuk, les longtail boat, et nous a même suivi en cabine dans l’avion. Bien pratique pour les longs couloirs d’aéroport !

On trouve des couches partout, vraiment pas chères (80 centimes les 4!), et vendues en paquet de 4 dans tous les minis commerces. Super pour partir le matin ! Par contre, pas de lingettes pour bébé, ce qui est quand même pratique en voyage.

À mettre dans sa valise

On trouve sur place de très bons produits anti-moustiques (naturels ou non), peu chers et plus adaptés aux moustiques locaux.

  • une trousse de médicaments basique, avec du Doliprane en sirop
  • du gel liquide pour se nettoyer les mains
  • des lingettes pour changer bébé, si besoin
  • plein de petits trucs pour occuper les enfants dans les transports, quand regarder par la fenêtre ne suffit plus : gommettes, crayons, petits carnets…

  • peu de vêtements : on lave tout le soir, dans la douche, avec les pieds, “à l’ancienne” !
  • pantalons et tops légers et à manche longues, pour se protéger des moustiques.
  • un guide de voyage: le Guide du Routard Thaïlande (édition 2010) ou le Lonely Planet, tous deux très complets

Et pour les enfants, à glisser dans la valise ou pour préparer le voyage :

Un petit livre pour découvrir le bouddhisme et son enseignement, à travers des contes :

17 contes du bouddhisme. Pour les enfants à partir de 6 ans, mais à lire aussi en famille !

Pour les plus grands, à partir de 9 ans : Le bonheur de Kati. Une petite fille de neuf ans, élevée par ses grands-parents dans une maison sur pilotis au bord du canal, à qui il manque ses parents, dont elle va partir à la recherche. Au terme de ce voyage initiatique, c’est une enfant transformée et grandie qui rentre dans sa maison au bord de l’eau.

Et bon voyage avec les enfants en Thaïlande !

retour haut de page

Nos autres destinations Asie : L’inde du Sud avec les enfants – le Cambodge avec les enfants – la Chine avec les enfants – le Vietnam avec les enfants - Tokyo avec les enfants



->19 requêtes. 0, 191 secondes.