skip to Main Content

Lancelot (12 ans), Ysé (17 ans) et leurs parents

à Kyoto

Un voyage en famille au Japon sans voir Kyoto, c’est comme… un Noël sans sapin ! L’autre visage du Japon, à 3 heures de la capitale : celui de la tradition, des temples et jardins zen, des geishas, du patrimoine culturel. Kyoto en famille regorge de merveilles à visiter, il faut donc choisir quand on ne reste que quelques jours. Voici nos coups de coeur, et quelques idées amusantes de choses à faire avec des ados !

kyoto-en-famille-geisha-voyage-en-famille

Kyoto en famille : 4/5 jours, vacances de Noël. Retrouvez ici l‘article complet sur TOKYO

Ce qu’on a adoré à Kyoto en famille

Admirer les splendides geishas (et les japonais en kimono) : c’est dans le quartier de Gion, que l’on a le plus de chances de croiser ces gracieuses jeunes femmes. Parées de magnifiques kimonos traditionnels en soie, poudrées de blanc et coiffées avec raffinement, on les voit marchant à petit pas (soques en bois oblige) dans les ruelles de la vieille ville. Une apparition spectaculaire ! Elles n’apprécient pas toujours d’êtres prises en photos, donc n’oubliez pas de demander leur accord auparavant. Et partout dans la ville, nous avons souvent croisé des jeunes couples ou des amies habillés de façon traditionnelle, en kimono. De ce que j’ai compris, ce sont des tenues louées pour la journée, simplement pour le plaisir de se faire beau et de se fondre dans le décor !

Marcher dans la montagne sacrée de Fushimi Inari : une balade magnifique dans un sanctuaire shinto, célèbre pour ses centaines de torii, portes de bois rouge vermillon. Franchir le couloir de torii pour quitter le monde des hommes et pénétrer dans l’espace sacré est vraiment spectaculaire ! On grimpe lentement pour gravir la colline, et tout le parcours est jalonné de petits temples et d’autels couverts de mousse, gardé par des dizaines de statuettes de renard. Un de nos grands coups de coeur à Kyoto ! Pour en savoir plus (et conseils pratiques), regardez cet article complet sur notre balade. 

fushimi-inari-kyoto-en-famille-foret

Se prendre pour un samouraï au château de Nijo (Nijo Castle) : il s’agit de l’ancienne résidence du Shogun, qui date du 17e siècle. Entouré de très beaux jardins, c’est un magnifique bâtiment traditionnel, tout en bois (le plancher a d’ailleurs une particularité amusante !), avec des sols de tatamis et des portes coulissantes On y admire de magnifiques peintures murales : tigres, forêts de bambous… Dans quelques pièces, des mannequins grandeur nature, vêtus en costume d’époque, incarnent le shogun et ses conseillers : saisissant ! kyoto en famille

kyoto-en-famille-nijo-castle-chateau-shogun

Contempler les jardins zen : il est peu probable que vos enfants y méditent plusieurs heures (on ne sait jamais), mais la sérénité de ces jardins uniques au monde est quand même communicative ! Ces jardins de gravillons sont ratissés par un moine bouddhiste tous les matins à l’aube, exactement de la même façon depuis 50 ans. Prenez le temps de vous asseoir face à ce tableau abstrait : l’imagination galope, on se pose des questions, chacun interprète… Nous avons eu la chance de les voir avec quelques flocons de neige, c’était vraiment exceptionnel ! 

Deux très beaux jardins à voir dans l’ensemble de temples Daitako-ji (jardins des temples Daisen-In et Zuiho-in), ainsi que le jardin du temple Ryoan-ji. Ils ne sont pas très loin l’un de l’autre, dans le nord de la ville. Fermeture à 16:00 pour le premier et 16:30 pour le second.

kyoto-en-famille-jardin-sec-zen-temple-zuiho-in

Jouer aux jeux dans une salle d’arcade. Le contrepoint des jardins zen : coloré, bruyant (mais pas trop), et amusant ! J’y suis allée en traînant la patte, et finalement on y a passé un très bon moment avec les enfants.Et après tout, c’est un loisir très japonais ! Au 2e étage d’un immeuble tout entier consacré à ce type de divertissement, plein de jeux variés. Nous avons testé les jeux de rythme (taper sur de gros bongas, suivre avec les pieds les lumières qui s’éclairent au sol) et une simulation très réaliste de conducteur de métro à Tokyo ! Avec un budget de moins de 20€, nous avons joué pendant 2 heures à 4… et réjoui nos ados !  Dans le centre ville (Sanjo) de Kyoto en famille

voyage-en-famille-japon-kyoto-avec-enfants

Se promener le long du « chemin des Philosophes », une très jolie promenade aux confins de la ville, le long d’un canal au nom évocateur. Sans avoir beaucoup philosophé, nous avons apprécié ce petit chemin paisible dans la nature, où les locaux se promènent aussi en famille (et qui doit être carrément sublime, mais bondé, au printemps avec les cerisiers en fleur). Si on a envie de faire une pause, on croise pas mal de petits cafés et de maisons de thé le long du sentier. Tout à fait faisable avec une poussette, mais pas idéal avec des jeunes enfants qui ont envie de courir partout, dans la mesure où il n’y a aucune protection ou garde-corps côté canal… Préférer alors la balade vers les temples qui surplombent, dont le beau Honen-in. (article en préparation) 

Chanter en famille au karaoké : une expérience inédite, très sympa avec des ados ! Les plus : on s’amuse (plus que dans un temple), on est assis (appréciable après une grande journée de visite), on chante en anglais (bonus pédagogique) et c’est  l’un des divertissements les plus populaires au Japon (aspect culturel). Dans une petite salle privée, munie d’un écran, de 2 micros et d’un catalogue des titres (beaucoup en anglais, des Beatles à Ed Sheeran), on s’en donne à coeur joie sur nos tubes préférés. La chaîne « Joysound » propose des forfaits d’une heure avec boisson et glace incluse. A savoir : moins cher en début de soirée. Kawaramachi-dori Sanjo Shimoru 2 chome

kyoto-en-famille-karaoke

Se retrouver « nez à nez » avec un singe sur le balcon ! Premier petit déjeuner dans la superbe maison louée à Kyoto, à la lisière des bois. Tandis que je farfouille pour trouver les tasses, un cri : « Maaaaman ! ». Derrière la vitre, deux petits yeux au milieu d’une face rouge nous scrutent : un singe ! Il marque un temps d’arrêt avant de repartir en direction des hauteurs boisées… suivi par un autre, et encore un troisième ! Les forêts de Kyoto sont peuplées de macaques japonais. Le froid l’a-t-il contraint à venir chercher de la nourriture vers les zones habitées ? Le lendemain, nous en croisons un autre, bondissant en haut d’un mur pour peler une clémentine chapardée ! kyoto en famille

Acheter plein de petites choses kawaii dans un magasin « Tout à 100 yens » : gommes en forme de sushis, portes-clés, bonbons, papeterie… à 100 yens, soit mois d’un euro.  L’endroit idéal pour faire le plein de petits souvenirs et cadeaux à rapporter du Japon ! Plusieurs magasins de l’enseigne CAN DO, avec une étoile rouge, en centre ville (Sanjo, Kawaramachi-dori) et également à Tokyo.

Nos endroits préférés à Kyoto avec les enfants

Le Pavillon d’Or, Kinkaku-Ji: un endroit magnifique. Le Pavillon d’Or, entièrement recouvert de feuilles d’or, se reflète dans le petit étang à ses pieds, au milieu d’un joli parc. Quelques arbres, un héron… une véritable estampe japonaise ! (le Pavillon d’Or et les jardins zen dont je parle plus haut ne sont pas très éloignés. On peut associer ces visites dans la même après-midi)

kyoto-en-famille-pavillon-d-or-kinkaku-ji

La bambouseraie d’Arashiyama :  un peu excentré dans la banlieue ouest de Kyoto, le quartier d’Arashiyama est connu pour sa promenade au milieu des bambous géants. On la dit très zen, mais le jour où nous y étions entre la foule et la pluie froide, ce n’était pas vraiment le cas ! Ceci étant, ces bambous immenses qui semblent toucher le ciel sont très beaux (et j’imagine encore plus quand la lumière les traverse). Quand le vent se lève, le murmure des feuillages est assez magique. Après cette balade facile et courte (15/20 min), on peut poursuivre vers la montagne des singes (si l’on n’est pas gelé, comme je l’étais). On peut y voir plein de macaques japonais en liberté dans leur habitat naturel, et c’est sûrement une belle excursion pour les enfants.

kyoto-en-famille-arashiyama-bambous

Le quartier historique de Gion : des petites rues pittoresques aux maisons basses en bois, des lanternes en papier, et parfois des geishas… Une balade tranquille et agréable (et évidemment touristique), qui donne une idées de ce à quoi devait ressembler la ville autrefois. Remonter jusqu’à Simbashi-dori, l’ancien quartier des plaisirs où officient toujours les geishas, avec ses maisons, le long de la rivière. Un très joli voyage dans le passé ! à Kyoto en famille

kyoto-en-famille-gion-shimbashi

Une autre jolie balade à faire la nuit tombée, la rue de Pontocho avec ses dizaines de petits restaurants (semble-t-il assez chers) éclairés par des lampions…

kyoto-en-famille-pontocho

Les jardins du Palais Impérial : pour des grands enfants (7/10 ans), le plus amusant pour parcourir ce beau parc, c’est de prendre un vélo ! (le Palace Side Hotel en loue, sinon un rental bike pas loin…) On peut faire le tour de l’enceinte du Palais, puis pique-niquer sur la pelouse du parc. A savoir à  propos du vélo : au Japon on roule sur les trottoirs ! Il faut garer son vélo dans un parking payant prévu à cet effet, sinon il sera enlevé.

Où dormir à Kyoto en famille

Pas évident de trouver un hébergement à Kyoto en famille, joli, spacieux, à prix raisonnable… jusqu’à ce que je découvre les maisons à louer sélectionnées par Vivre le Japon ! Une superbe expérience que je recommande chaudement.

En bonus, une sélection d’hôtels « occidentaux » avec des chambres familiales et de ryokan (hôtels japonais traditionnels, avec futons et charme !). Ne tardez pas pour réserver votre hébergement, Kyoto est un haut lieu touristique.

Louer une vraie maison : une expérience unique et une solution économique à cinq ! Nous avons eu la chance de trouver une très jolie maison, très japonaise, au nord-est de Kyoto. Dans ce quartier calme et authentique, on se sentait déjà un peu à la campagne (appréciable d’avoir une voiture pour rejoindre le centre). Rapport qualité prix imbattable avec le plaisir de dîner ou de prendre le petit déjeuner sur le tatamis dans le salon japonais, et pour les enfants de dormir sur les futons… Beaucoup beaucoup de charme !

  • Hôtels à Kyoto avec chambres familiales :

Daiwa Roynet Hotel Kyoto Ekimae propose de grandes chambres familiales (36 m2), pouvant accueillir 4 ou 5 personnes. Il est très bien situé, près de la Gare, et pratique pour rayonner. Hôtel neuf et moderne, plutôt haut de gamme, confortable. Pratique pour les familles : machines à laver le linge à disposition.

Kyoto Inn Gion : un hôtel tout neuf, super bien situé pour se balader dans la vieille ville et qui propose deux chambres communicantes, pour 4 personnes, ce qui peut être très agréable si tout le monde ne s’endort pas à la même heure ! Prix modérés (pour Kyoto), avec petit déjeuner inclus : un bon plan pour les familles.

  • Ryokan (hôtel de style japonais) à Kyoto :

Le ryokan est une auberge japonaise, entièrement meublée et décorée de façon traditionnelle. Pas de lit mais des futons posés sur le tatamis, des portes coulissantes en papier de riz, une table basse et des coussins, et souvent un charmant petit jardin intérieur… Certains sont luxueux, d’autres moins, mais tous respectent les mêmes usages : on se déchausse à l’entrée, on profite du sento (bain chaud relaxant) avant d’enfiler un yucata (kimono de coton fourni par le ryokan) et de s’endormir comme un bébé. Car contrairement à ce qu’on peut craindre, le futon c’est très confortable !

Une expérience authentique, exotique et amusante avec les enfants, à faire au moins une fois !

Gion Ryokan Q-beh : un ryokan simple et charmant, à prix doux. Grande chambre familiale, avec ou sans salle de bain (c’est l’usage, mais les salle de bains communes sont toujours très propres au Japon) et jolie vue sur le jardin. Très bien situé dans le vieux quartier historique de Gion, d’où on peut se balader à pieds. Pas de petit-dej servi mais cuisine à disposition.

Toshiharu Ryokan propose également une belle chambre familiale (qui peut accueillir 5 personnes), avec vue sur un beau jardin japonais. Salle de bains commune et bain chaud. Maison ancienne en bois, classée et typique, dans une petite rue du centre ville. Un moment hors du temps et une plongée dans la culture japonaise !

manger à Kyoto en famille

Une bonne adresse pour manger des sushis : Sushi no Musashi. Dans ce « kaiten sushis », sur tapis roulant, les assiettes défilent, hop, on se sert et on déguste. Amusant pour les enfants, vraiment bon et à des prix très raisonnables pour les parents ! Suivant la couleur de l’assiette, c’est avec ou sans wasabi (un peu fort pour les petits). Idéal pour les familles, les tables au 1er étage, où l’on s’installe à 4 ou 5, toujours à côté du tapis roulant. S’il n’y a pas vos préférés qui passent, n’hésitez pas à les commander au cuisinier qui les fera sous vos yeux ! On peut aussi les emporter, pratique si vous vous voulez dîner chez vous.  

Sushi no Musachi : angle de l’avenue Kawaramachi et Sanjo Dori. Il y en a un autre près de la Gare

japon-en-famille-kyoto-avec-enfants-sushi

Ce qu’on a moins aimé à Kyoto en famille

Le Musée du Manga : petite déception, même pour les grands fans de mangas comme mon fils… En fait, il s’agit davantage d’une bibliothèque, où les gens viennent s’asseoir et lire sur place. La collection d’ouvrages est impressionnante, mais si vous ne lisez pas le japonais, il n’y a pas grand chose à faire.

japon-en-famille-kyoto-musee-manga

Des regrets : pour mon fils, ne pas avoir essayé le « Dog Café », où l’on peut caresser des jolis chiens japonais (il y a aussi un bar à chouettes, pour les amateurs).Nous avions déjà fait l’expérience du « Cat Café » à Tokyo, ce qui m’a semblé suffisant… De notre côté, regret que le temple Kyomizu-dera soit en travaux lors de notre séjour. Nous avons renoncé à aller le visiter recouvert de bâches.

Bon à savoir pour découvrir Kyoto en famille

La meilleure saison : ce sont sans doute le printemps et l’automne, avec les cerisiers en fleurs ou les couleurs flamboyantes. L’hiver est rigoureux à Kyoto. Nous y étions début janvier, et il neigeait tous les matins ! C’était très beau, mais je n’avais pas prévu de vêtements en conséquence ! Et les maisons sont assez mal isolées et mal chauffées. En revanche, l’été est très chaud et humide. Il faut alors profiter du matin tôt ou des soirées pour se balader dans Kyoto en famille.

Nous avons voyagé vers le Japon sur KLM (la compagnie hollandaise partenaire d’Air France, donc avec une escale à Amsterdam). Vol très agréable, des films sous-titrés en français, et une glace pour le goûter !

Il n’y a pas d’aéroport à Kyoto. Le plus proche est celui d’Osaka si vous arrivez de l’étranger. Si vous arrivez de Tokyo, ou vous y rendez ensuite, le moyen le plus simple est de prendre le train rapide qui relie les deux villes en 3 heures.

Comme nous n’aimons pas toujours faire simple, nous avons choisi de louer une voiture pour nous rendre de Tokyo à Kyoto, puis de la conserver à Kyoto. En fait, cela revenait moins cher à 5 que le train, et à Kyoto cela nous a permis de faire plein de choses en nous déplaçant rapidement… et en conduisant à gauche ! Pour conduire au Japon, il faut obligatoirement avoir fait traduire son permis de conduire en japonais  (là aussi nous sommes passés par Vivre le Japon, très bon service, envoi postal dans les délais).

Sur place, il y a un bon réseau de métro et des taxis si besoin (à savoir, ils ne prennent pas 5 passagers). L’usage du vélo est répandu, ça peut-être sympa d’en louer pour explorer un quartier. 

conduire-au-japon-blog-voyage-famille

Changer des euros en yens : bien plus pratique que la banque ou la poste, la machine de change automatique. On glisse son billet de 20 ou 50€ et hop la machine recrache des yens (et en plus on a l’impression d’avoir gagné à la machine à sous !). On en trouve une dans Nishiki Market, qui ressemble à ça :

voyage-japon-en-famille-changer-argent

Comme à Tokyo, des « convenience store« , Family Mart ou 7/11, mini-supermarchés ouverts 24h sur 24, avec toutes les petites choses dont on peut voir besoin en dépannage : du grignotage au dentifrice… On peut aussi y faire pipi et y tirer de l’argent à toute heure au distributeur automatique. Ultra pratique ! à Kyoto en famille

Le mot magique : « Sumimasen ! », soit « excusez-moi ». Pour appeler un serveur de restaurant, interpeller quelqu’un dans la rue pour demander son chemin, etc.

A mettre dans la valise pour Kyoto

  • un guide concis et pratique pour explorer Kyoto en famille : Kyoto et Osaka en quelques jours, Lonely Planet. Ses avantages :  récent, avec l’essentiel, et pas lourd dans un sac ! (j’ai trouvé le Routard Tokyo+Kyoto un peu décevant )
  • Japonais, guide de conversation pour les enfants : parce que c’est amusant de connaître quelques mots dans la langue locale quand on voyage (et les enfants seront très fiers de les utiliser !), un petit lexique très bien fait, avec des images et la prononciation simplifiée. Utile aussi pour les parents !

Des livres pour les enfants :

A toi le Japon ! : le livre idéal avant un voyage au Japon avec les enfants. Des images et des explications simples sur la culture japonaise et la vie au Japon : repas, journée à l’école, fêtes typiques… (à partir de 6/7 ans)

Le chat bonheur : un bel album illustré sur la légende édifiante du « maneki neko« , ce chat porte-bonheur qui bouge la patte, que vous croiserez souvent au Japon ! (à partir de 5/6 ans).

10 contes du Japon : un petit recueil de contes plein de poésie et joliment illustrés, à glisser dans la valise pour voyager dans l’imaginaire japonais (à partir de 8/10 ans)

  • si vous dormez dans un ryokan, ou une maison avec des chambres traditionnelles, un masque pour dormir (et éventuellement des Boules Quiès). Les cloisons en papier de riz sont fines !
  • des jolies chaussettes, ou en tout cas pas trouées, car au Japon on enlève ses chaussures dès que l’on rentre quelque part ! (temples, maisons, certains restaurants…)
  • de quoi se couvrir chaudement en hiver
  • deux ou trois adaptateurs électriques pour pouvoir recharger vos appareils au Japon

Et bon voyage à Kyoto en famille !

kyoto-en-famille-kyoto-avec-enfants
Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top