skip to Main Content

Andie (6 ans), Ninon (9 ans) et leurs parents

au Japon

Un magnifique voyage au Japon en famille à la campagne, loin des mégapoles et de la foule, dans la nature et les petits villages traditionnels… Cascades et maisons de thé, onsen et kimonos, une immersion envoûtante dans la beauté délicate, authentique et poétique des campagnes japonaises ! 

japon-blog-voyage-en-famille

Japon en famille : 15 jours, de mi-octobre à début novembre

Ville d’arrivée : Tokyo – train pour Nagoya – randonnée dans la vallée de Kiso : Magome et Tsumago – Takayama et Hida Furokawa – Kanazawa – Péninsule de Noto – train Kanazawa/Kyoto – Kyoto – départ de l’aéroport d’Osaka

=> article complet sur Tokyo ici

=> article complet sur Kyoto ici

Ce qu’on a adoré au Japon en famille campagne

Randonner dans la vallée de Kiso, au pied des Alpes japonaises : notre énorme coup de coeur de ce voyage au Japon ! Un parcours facile de 8 kilomètres (environ 4 heures), de Magome à Tsumago. Les filles ont absolument adoré sonner les cloches sur les sentiers pour, dit-on, éloigner les ours, marcher dans les forêts de cyprès, longer les cours d’eau ponctués de cascades, et croiser des petits crabes des montagnes (si si !), ce qui leur a laissé un souvenir impérissable !  japon en famille campagne

japon-randonnee-avec-enfants-alpes-japonaise
japon-randonnee-avec-enfants-alpes-japonaise

En chemin, on s’arrête dans une maison de thé en pleine forêt pour se désaltérer et repartir de plus belle, le coeur vaillant, jusqu’au prochain village traditionnel… Une atmosphère vraiment magique et inoubliable !

japon-en-famille-randonne-alpes-japonaises-maison-de-the

Loger dans deux magnifiques villages de montagne, anciens relais sur la route du Nakasendo, au départ (Magome) et à l’arrivée (Tsumago) de notre randonnée. La Nakasendo est l’ancienne route qui traversait les Alpes japonaises, pour relier Kyoto à Tokyo à l’époque Edo. Tout au long du parcours, des relais permettaient aux voyageurs de se reposer. Nous avons dormi dans un superbe ryokan (auberge traditionnelle), après avoir diné en kimono et s’être détendus dans l’onsen, le bain traditionnel… Une expérience formidable avec les enfants ! (adresses ci-dessous).

Côté organisation, difficile d’être plus efficaces que les japonais : vous pouvez déposer vos bagages à 8:30 à l’office du tourisme de Magome, et les récupérer dès 14:00 à Tsumago, pour faire la randonnée les « mains libres » (service de transfert payant). 

japon-en-famille-alpes-japonaises-magome-ryokan

Louer des kimonos et déambuler dans les rues en tenue traditionnelle, à Hida Fukurawa. Cette charmante petite ville préservée de montagne, avec ses canaux qui bordent les rues, est le cadre idéal pour cette activité qui a beaucoup plu aux enfants ! Kimono, coiffure, petit sac à main : tout est très soigné, comme toujours au Japon. Une fois parées, on part se promener dans les petites rues, en s’arrêtant pour admirer et nourrir les carpes Koi qui peuplent les canaux…

japon-en-famille-hida-furukawa-carpes

Rouler sur une plage un peu au bout du monde et découvrir d’étonnantes sculptures géantes en sable ! Dans la péninsule de Noto, la Chirihama Nagisa Driveway (route 38) longe la mer du Japon… en passant carrément dans le sable pendant 8 kilomètres. C’est une « vraie route », avec des panneaux de circulation et des voitures dans les deux sens. Evidemment, le panorama est très beau et l’expérience très étonnante ! A l’extrémité nord de la plage, on peut voir des sculptures géantes faites en sable qui ont beaucoup amusé les filles. 

japon-peninsule-de-noto-en-famille

Toujours dans la péninsule de Noto, se régaler des magnifiques paysages du bord de mer, que ce soit avec un tour en bateau pour admirer les formations rocheuses de Mado Iwa ; ou en se baladant dans les rizières en terrasse de Senmaida qui donnent sur la mer, illuminées de milliers de loupiotes la nuit tombée…

(Nous avons regretté de ne passer qu’une journée dans la péninsule de Noto, au départ de Kanazawa. La région en mérite au moins deux, en dormant une nuit dans la péninsule.)

japon-en-famille-peninsule-de-noto

Nos endroits préférés au Japon avec les enfants

Hida Furukawa : pour les maisons anciennes, pour l’atmosphère paisible et hors du temps, pour nourrir les carpes koi dans les canaux, pour  visiter le musée du Festival du printemps (Matsuri)… On y voit des chars de 15 mètres de haut, on peut s’improviser marionnettistes et on assiste à un petit film sur le festival, comme si on y était ! japon en famille campagne

japon-en-famille-hida-furukawa-alpes-japonaises

A Kanazawa, le plus beau jardin zen : Kenrokuen.

japon-en-famille-kanazawa-kenroku-jardin

A Kyoto, le quartier du Kiyomisudera pour rencontrer d’authentiques geishas, et Gion pour aller voir un spectacle de danses traditionnelles et participer à une cérémonie du thé.

kyoto-geishas-japon-en-famille

Un peu à l’extérieur de Kyoto, Fushimi Inari. « Une randonnée peu ordinaire avec les dieux » comme dit ma fille de 6 ans, sous des milliers de Tori jusqu’en haut du mont Inari. Ce temple est dédié à la déesse Inari et à l’effigie du renard, animal récurrent tout le long de la balade qui dure 2 heures (aller retour) => Plus d’informations et de conseils pratiques dans cet article complet sur Fushimi Inari.

Ce site est très connu et touristique, mieux vaut s’y rendre tôt le matin, ou en fin de journée. Au fur et a mesure que l’on progresse dans la montagne, la foule s’étiole et c’est plus agréable. Tous les touristes ne faisant pas toute la randonnée, certains se contentent de photos sur la première partie du site. L’endroit étant très photogénique et « instagrammable », foule assez dense en fin de matinée / début d’après midi.

Au retour, on peut se restaurer en dégustant de la streetfood dans les nombreux étals à l’entrée du temps : Takoyaki, Brochettes de boeuf Waggyu ou de crabe, Mochi, Okonomiyaki…

japon-en-famille-kyoto-fushimi-inari

A Tokyo, le temple de Gotoku Ji, avec des centaines de Maneki Neko (statues de chats). Un peu à l’extérieur de Tokyo, dans un quartier pas très touristique (un peu difficile à trouver).

Toujours à Tokyo, Takeshita Street et son univers Kawaii : « mignonneries » en tous genres, ados décalés ; c’est le monde des bisounours et des barbapapas, fake à souhait … Les enfants ont forcement adoré !

tokyo-en-famille-harajuku-barbe-a-papa

Dans les grandes villes, il existe de nombreux bars à animaux ; les japonais en sont dingues… Bar à chats, mais aussi à chouettes, à furets, à hérissons, etc. N’ayant pas le droit d’avoir des animaux domestiques, ils compensent dans ces endroits assez inédits ; on cautionne ou pas, en tous les cas, les enfants adorent…

Où dormir au Japon en famille campagne

Pour les hébergements à Tokyo et Kyoto, je vous renvoie aux articles complets sur ces 2 villes (liens en début et fin d’article, ou dans le menu destinations) avec une sélection d’hôtels, de ryokans et de maisons à louer.

Dans les Alpes japonaises : japon en famille campagne

  • A Magome (départ de la randonnée)

Le minshuku Magome Chaya : auberge japonaise charmante et typique, au coeur du joli village, avec des chambres pour 4 futons sur les tatamis. Simple et propre (salle de bain commune). Bon dîner sur place (végétarien sur demande), conseillé car peu d’autres options.

Si vous avez envie de vous gâter, jeter un oeil au ryokan Nagataki, exceptionnel ! Le bâtiment magnifique, la cuisine exquise, le bain ouvert sur la forêt… un endroit de folie (mais les prix aussi).

ryokan-nagataki-magome-randonnee-nakasendo
  • A Tsumago (arrivée de la randonnée) :

Coup de coeur pour le Ryokan Fujioto une sublime auberge japonaise, avec un jardin zen de toute beauté, des chambres traditionnelles avec bain japonais (à l’extérieur de la chambre).  Seulement 6 chambre et une seule familiale : réserver tôt ! L’expérience du diner kaiseki est gastronomique ; le meilleur diner de notre séjour. Ils s’adaptent aux enfants si besoin.

On dort sur des futons et les oreillers sont remplis de riz : le confort est donc … différent, mais les enfants adorent ! (à noter que lorsqu’il fait froid en hiver, ces types d’hébergement sont mal isolés, papiers de riz aux fenêtres oblige ; il y a bien un chauffage d’appoint mais qui ne suffit pas toujours).

Ryokan-fujioto-tsumago-japon
Ryokan-fujioto-tsumago-japon-en-famille
  • A Hida Furokawa :

Nous avons loué une « machiya » (maison de ville) : Iori Setogawa. Charmante maison traditionnelle, au cœur de la vieille ville, pile en face des canaux aux carpes (une boîte est à disposition dans la maison, avec de la nourriture pour les carpes, les enfants ont adoré ). On ne peut pas faire mieux pour l’emplacement ! Le charme de l’ancien en version confortable. Le plus : petit déjeuner compris et déposé tous les matins dans l’entrée. Il s’agit de la 1e maison Hida Stay (qui en propose 4), la 3e avec son onsen en plein air a l’air super aussi…

japon-maison-a-louer-hida-furukawa

A Hida Furukawa et Kyoto, nous avons loué des maisons, très pratique pour être en autonomie. On pouvait ainsi rester manger dans notre maison si les enfants étaient trop fatigués pour ressortir : un take away au Seven Eleven (épicerie) ou au kombini (distributeur automatique) du coin faisait l’affaire.

La maison de Suehiro, qui peut accueillir jusqu’à 6 personnes, est également magnifique, aussi en plein centre historique, avec son salon de thé qui ouvre sur le jardin intérieur…

On peut aussi trouver plusieurs jolies maisons japonaises à louer, sélectionnées par Vivre le Japon, à Takayama (à moins de 15 minutes de train de Hida Furokawa).

  • A Kanazawa :

The Share Hotels Kumu Kanazawa offre un confort contemporain et un bon rapport qualité prix, une super situation et des chambres quadruples. Déco épurée minimaliste et confort européen apprécié après une multitude d’adresses japonaises (éviter les chambres donnant sur la rue principale, un peu bruyantes). Pour le côté pratique, il y a une laundry pour faire sa lessive au dernier étage. Idéal pour voyager léger…

the-share-hotel-kumu-kanazawa-japon-en-famille
  • Sur la péninsule de Noto :

A Nanao, le Ryokan Tadaya : une auberge traditionnelle un peu à l’écart de la ville, qui propose un large choix de chambres familiales pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes (certaines disposent même de leur onsen privatif !). Très bons repas sur place, et onsen superbe en plein air, face à la mer.

ryokan-tadaya-peninsule-de-noto-japon-en-famille

A  Wajima, le Ryokan Kaiyu Notonosho : là aussi, grandes et confortables chambres familales pour 4, devant la mer, avec un onsen dans l’établissement pour profiter des bienfaits des sources chaudes !

Ryokan-noto-no-sho-wajima-noto-japon-en-famille
Ryokan-noto-no-sho-wajima-noto-japon

manger au Japon en famille

Un vrai régal de manger au Japon ! On a eu une petite faiblesse pour les goûters :  galettes de riz soufflé et recouvert de sucre (les préférés de ma grande), les mochis glacés (gateaux de riz glutineux farcis à la pâte de haricot rouge sucrés au thé matcha, les préférés de la petite) accompagnés de thé vert ou encore les dorayaki au thé vert (sortes de pancakes fourrés, les préférés des parents) ! 

En automne, le kaki est à l’honneur, il se déguste croquant au Japon. Les fruits sont comme un trésor, on les offre souvent lorsque l’on visite des amis : un kaki coute 5€ dans un marché et un cornet de marrons 12 a 15€ …

Sinon les Sushi Turn around (kaizen sushi) ont fait le bonheur de nos filles durant tous le voyage, elles qui sont fans de sushis, c’était une débauche de sushis en tout genre ! Les sushis défilent sous nos yeux, on se sert et on empile les assiettes, à la fin, la serveuse fait le compte et présente l’addition, très peu salée en général (entre 50 centimes et 1€ le sushi) Pour 80 sushis, nous avons eu une fois une addition de … 36€ ! A noter qu’ils sont faits sans wasabi dans ces restaurants, pratique pour les tous petits. Dans certains Turn around, on peut aussi commander certains sushis spéciaux à l’aide d’un écran numérique et un petit train vous livre jusqu’à votre table : la technologie japonaise dans toute sa splendeur ! Les enfants adorent…

tokyo-en-famille-restaurant-sushi

A Hida Furukawa, on sert un délicieux boeuf. On a voulu tester un hamburger made in Hida : c’est une expérience ! En guise de hamburger, on nous sert un bento géant qui ressemble à une soucoupe volante avec tout plein de petits plats qui ne ressemblent pas du tout à un hamburger… c’était délicieux et ultra copieux. En déclochant, la petite s’est écriée : «Ben il est où mon hamburger ?» N’empêche qu’elle a tout mangé … légumes vinaigrés y compris. japon en famille campagne

Un peu à toute heure, les soupes Udon et tempura aux crevettes sont un plat emblématique et peu cher (compter 5 ou 6€ le bol).

Dans les ryokan, on mange à heure fixe (18h) et un menu unique kaiseki (gastronomique) composé d’une multitude de petits plats : poisson, légumes vinaigrés, miso soupe, sashimi, tempuras, barbecue avec des légumes… C’est très copieux (deux enfants peuvent partager un seul menu) et très spécial. Nos filles aiment tout, donc cela n’a pas été un problème mais attention, certains peuvent être réticents (on nous a servi des larves d’abeille et du cheval à moment donné …)

japon-en-famille-repas-kaseiki

Ce qu’on a moins aimé au Japon en famille

Le décalage horaire est plus compliqué à l’aller. On a du mal à se lever le matin (8 heures de moins en France), ou au contraire on se réveille un peu n’importe quand pendant la nuit… Du coup, ne pas prévoir de journées trop denses, en particulier avec les enfants, pour le démarrage. Il faut compter au moins 3 jours pour s’habituer (un peu).

Kyoto est vraiment une ville très touristique qui perd un peu de son âme ; c’est le royaume des selfies. Kanazawa est plus authentique (temples, samouraï et geishas également).

Un regret : on aurait du dormir une nuit dans la péninsule de Noto plutôt que d’y aller sur une journée depuis Kanazawa, car nous n’avons pas pu faire tout le tour (la partie Ouest est plus intéressante si l’on y va sur une journée).

japon-avec-enfants-guide-pratique

Bon à savoir pour découvrir le Japon en famille

La meilleure saison pour faire ce voyage au Japon en famille : chaque saison a son charme, mais l’automne et les printemps sont les plus adaptés. A savoir, les vacances de printemps sont les plus courues avec une affluence record, cerisiers en fleur obligent … Les vacances de la Toussaint sont plutôt sympas car le climat y est assez doux, mais attention, les belles couleurs d’automne arrivent tardivement au Japon (vers la mi-novembre).

Moins favorable : l’été, en général chaud et très humide, et l’hiver rigoureux à Kyoto et dans les régions montagneuses. Magnifique sous la neige, mais pas forcément très simple ni confortable dans les logements anciens très mal isolés. japon en famille campagne

alpes-japonaises-japon-avec-enfants

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Tokyo (utiliser le train+ métro pour rejoindre le centre) et repartis de celui d’Osaka, qui dessert Kyoto (très simple aussi de rejoindre l’aéroport en train depuis Kyoto). Pour trouver les meilleurs offres, vous pouvez utiliser le comparateur de prix Skyscanner.

Pour se déplacer sur place, nous avons combiné plusieurs choses :

Le train : on conseille d’acheter le JR Pass (7 ou 14 jours) depuis la France qui permet de faire de vraies économies. Le réseau ferroviaire est très développé. Les trains sont archi ponctuels et l’usage est très facile : les stations sont indiquées en japonais et en anglais, et le personnel parle un minimum d’anglais dans les gares pour vous orienter. Pour les petites étapes, il existe aussi des bus.

La voiture de location : une très bonne solution pour s’éloigner facilement des grands axes touristiques. Idéal par exemple pour visiter la péninsule de Noto ou certains villages isolés. C’est finalement très facile de conduire au Japon : conduite à gauche, véhicule super bien équipés avec GPS intégré (en anglais). Pour conduire au Japon, il faut obligatoirement avoir fait traduire son permis de conduire en japonais  (là aussi nous sommes passés par Vivre le Japon, très bon service, envoi postal dans les délais). 

En ville, on marche forcement beaucoup et on prend le métro. On conseille le vélo à Kyoto, si les enfants sont assez grands car il y a de la circulation.

japon-en-famille-campagne-maison-bois

La durée idéale du séjour pour ce voyage est de 15 jours sur place au minimum. Retrouvez ici notre itinéraire détaillé.

Quasiment indispensable sur place : du wifi ! Le plus simple et pratique est de louer un mini routeur (Pocket wifi)  pour pouvoir se connecter en accès illimité, télécharger des applications comme maps.me ou Plans (Google), et Hyperdia pour les transports. Très utile aussi pour les traductions : dans certains coins reculés des campagnes japonaises, on ne parle pas du tout anglais…

japon-en-famille-campagne-alpes-japonaises

Il vaut mieux voyager léger car on bouge souvent d’endroits, quitte à faire une lessive sur place. Pour cela, prévoir un hôtel qui est équipé d’un lave-linge en milieu de séjour (et non un ryokan, qui ne prévoit pas ce genre de services). japon en famille campagne

Le coût de la vie est un peu plus élevé qu’en France de manière générale (mais moins cher qu’à Londres !). Un repas au restaurant à 4 coûte en moyenne 70€. On peut facilement économiser sur les repas en déjeunant de sushis ou sanwichs au Seven/Eleven, ou en se faisant des noodles à la maison le soir.

A mettre dans la valise pour le Japon

  • On a beaucoup aimé le guide Kotchi Kotchi ! Le guide du voyageur au Japon, qui sort du traditionnel Routard ou Lonely. Très bien illustré et ultra pratique pour comprendre plein de choses sur le Japon : transports, nourriture, culture, coutumes, vraiment top pour préparer son voyage au Japon (et très apprécié  par ma fille de 9 ans)
  • Japonais, guide de conversation pour les enfants : parce que c’est amusant de connaître quelques mots dans la langue locale quand on voyage (et les enfants seront très fiers de les utiliser !), un petit lexique très bien fait, avec des images et la prononciation simplifiée. Utile aussi pour les parents !
  • A toi le Japon ! : le livre idéal avant un voyage au Japon avec les enfants. Des images et des explications simples sur la culture japonaise et la vie au Japon : repas, journée à l’école, fêtes typiques… (à partir de 6/7 ans)
Kotchi-kotchi-le-guide-du-voyageur-au-japon
Japon-livre-pour-enfant-guide-conversation
Japon-en-famille-livre-enfant-a-toi-le-japon

Pour la plus jeune (6 ans), nous avons opté pour une jolie histoire illustrée : Emma à Tokyo. Mêlant photos et dessins de façon poétique, une belle introduction aux traditions japonaises, comme le futon, le bain à l’onsen, la fête des enfants…

Le chat bonheur : un bel album illustré sur la légende édifiante du « maneki neko » , ce chat porte-bonheur qui bouge la patte, que vous croiserez souvent au Japon ! (à partir de 4/5 ans).

10 contes du Japon : un petit recueil de contes plein de poésie et joliment illustrés, à glisser dans la valise pour voyager dans l’imaginaire japonais (à partir de 8/10 ans)

Emma-a-tokyo-livre-enfant-japon
Japon-en-famille-livre-pour-enfant
Japon-livre-enfant-10-contes
  • si vous partez en demi-saison, de quoi vous couvrir (soirées fraîches en altitude).
  • pour dormir dans un ryokan, ou une maison avec des chambres traditionnelles : un bon pyjama (notamment en montagne) et pour les parents, un masque pour dormir et éventuellement des Boules Quiès. Les cloisons en papier de riz sont fines !
  • des jolies chaussettes, ou au moins pas trouées ! Au Japon on enlève ses chaussures dès que l’on rentre quelque part (temples, maisons, certains restaurants…), alors autant faire honneur a ses hôtes.
  • deux ou trois adaptateurs électriques pour pouvoir recharger vos appareils au Japon
  • des bonnes chaussures confortables pour randonner
  • sa gourde pour éviter d’acheter des bouteilles d’eau
  • une petite trousse à pharmacie basique (avec des pansements pour les ampoules au cas où) pour les enfants

Et bon voyage au Japon en famille, côté campagne !

A conserver sur Pinterest !

Plus d’articles sur le Japon en famille :

Blog-voyage-famille-tokyo-avec-enfants

Voyage en famille : Tokyo avec les enfants

Lancelot (12 ans), Ysé (17 ans) et leurs parents à Tokyo Entre tradition et science-fiction, mille choses à découvrir à…

Kyoto-en-famille-jardin-sec-zen-temple-zuiho-in

Voyage en famille : Kyoto avec les enfants

Lancelot (12 ans), Ysé (17 ans) et leurs parents à Kyoto Un voyage au Japon en famille sans voir Kyoto,…

Blog-voyage-famille-kyoto-fushimi-inari

Fushimi Inari, coup de coeur à KYOTO en famille

Fushimi Inari est l'un des plus beaux endroits qu'il m'a été donné de voir au Japon. C'est, à Kyoto, un…

Tokyo-en-famille-akihabara

Japon en famille : 7 raisons de partir avec vos enfants !

Le Japon en famille, autant le dire tout de suite, on a adoré : c'est l'un des voyages les plus…

Tsukiji-marche-au-poisson-tokyo-voyage-en-famille

Tsukiji Market, TOKYO en famille

Cet article comporte 2 commentaires
    1. Bonjour, la famille qui partage son expérience ne m’a pas indiqué son budget. Mais le mieux et le plus juste serait de faire votre propre estimation (d’autant que le choix des hébergements est une variable importante). Vous trouverez mes conseils ici.Bonne année à vous et beaux voyages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top