skip to Main Content

Hanaé (6 ans), Eliott (8 ans) et leurs parents

à Ténérife

Ténérife, la plus grande île des Canaries, offre une incroyable diversité de paysages à découvrir avec les enfants : plages, volcans, jardins tropicaux… Ténérife en famille, c’est vraiment un régal pour les amateurs de nature et de balades !


10 jours, vacances d’hiver 


Ce qu’on a adoré faire à Ténérife avec les enfants

Découvrir la géologie volcanique en se baladant dans la caldeira du volcan (autour de 2000m d’altitude) : pierre ponce, bombe volcanique, pierre verte… impressionnant et passionnant pour les enfants ! L’île est en effet dominée par le volcan Teide (3718 mètres, le point le plus haut d’Espagne), dont la base du cratère fait quand même huit kilomètres de diamètre !

Croiser au gré de nos promenades mille et une sortes de cactus : attention les enfants, ça pique !

Marcher dans une coulée de lave… devenue un sentier : le début de la randonnée au-dessus de la ville de Guarachico (ancien repère de pirates !) vers le volcan du même nom se fait par un sentier creusé dans la coulée de lave, et offre de sublimes panoramas sur la ville et son îlot rocheux. En 1709, l’énorme éruption qui a provoqué cette coulée avait complètement détruit la ville, alors la plus importante de l’île.

S’enfoncer dans la forêt primaire du massif de l’Anaga, paysage « de contes de fées et de démons » (guide Rother) : les enfants ont imaginé beaucoup d’histoires de trolls peuplant la forêt, ce qui les a grandement aidés à avancer !

Traverser les nuages pour grimper au parc naturel du Teide et se retrouver au soleil, dominant une sublime mer de nuage… absolument magique ! Il est possible d’aller admirer le cratère du volcan Teide (75m de large) via un téléphérique, (payant et à réserver) et une petite grimpette de 15minutes, mais nous avons préféré renoncer pour les enfants, jugés trop petits (apparemment, le manque d’oxygène se fait déjà sentir).

Essayer d’emprunter les 4 routes menant à la caldeira et au Teide (elles viennent de chaque point cardinal : O, E, S et N), car toutes sont différentes et offrent des panoramas  variés, tant sur l’île que sur le volcan. On peut régulièrement s’arrêter à des « miradors » offrant de beaux points de vue. Ne pas manquer l’arrêt au mirador « Chipeque », sur la route de La Esperanza !

Frissonner au village fantôme d’Abadès, une léproserie dont la construction a été abandonnée dans les années 1940, et qui est restée depuis à l’abandon… Une église et une trentaine de bâtiments posés face à la mer : un endroit mystérieux et excitant à découvrir avec les enfants, dans une drôle d’ambiance !

Alterner construction de bonhommes de neige (fortes chutes de neige la veille de notre arrivée sur le Teide) et jeux dans l’eau à la piscine ou sur la plage !

Nos endroits préférés à Ténérife avec les enfants

La petite ville de La Orotava et son magnifique patrimoine architectural. Les enfants ont aussi beaucoup apprécié la balade dans le jardin botanique de La Orotava, et notamment son très impressionnant ficus géant !

Le petit village de Masca, perché sur une arête rocheuse (possibilité de descendre dans le « barranco » – le canyon –  jusqu’à la mer, et de rentrer en bateau ; il faut réserver). Un des café de Masca (avec une grande terrasse dominant le village) possède une machine qui fabrique des pièces souvenirs : on insère une pièce de 5cts qui, en tournant la manivelle, se transforme en médaille souvenir. Gros succès pour le modèle pièce de pirate !

L’aire de pique-nique de Las Lajas (sur la route de Vilaflor, avant d’entrer dans la caldeira) : une aire installée au milieu de la forêt de pins noirs, avec balançoires et jeux en bois, tables en rondins et beaucoup d’espace : un havre de paix avec les enfants !


Ou dormir à Ténérife avec les enfants

Nous avons opté pour une location d’appartement pour être autonomes (particulier sur Abritel) pendant 6 jours à Los Gigantes, dans une résidence avec piscine commune, face au coucher de soleil sur l’île de La Gomera.

On trouve un choix assez large d’appartements adaptés aux familles à louer dans cette zone : par exemple la Residencial Playa de la Arena, ou carrément avec un accès direct à la plage (avec une belle piscine aussi !) : Apartamentos Poblado Marinero

Puis nous avons loué un bungalow dans un écovillage à Abadès (près de Poris de Abona), avec piscine et jacuzzi d’extérieur, une belle aire de jeux pour les enfants et à 15mn à pied de la léproserie abandonnée. Chalet très mignon, avec cuisine et terrasse, mais attention, dans une zone qui peut être très venteuse (beaucoup d’éolienne dans le secteur) : nous avons eu 2 jours très calmes et 2 jours très venteux.


Où manger avec les enfants à Ténérife

Au petit restaurant installé dans le kiosque, sur la place principale de Garachico. Assiette de hamburger maison et omelette-frite pour 3,95€ : pas très local, certes, mais très bon et pas cher, dans un joli endroit.

S’arrêter boire un café ou un cappucino délicieux (1€ l’expresso!) dans le « Albergue Montes de Anaga », sur la route de crête de l’Anaga. On passe forcément devant : un bâtiment en bois construit en partie au-dessus du vide, avec vue, au loin, sur la plage de Las Teresitas (indiqué par un panneau « cafetaria-tapas »).

Joli café avec terrasse (et expresso à 1€ également) dans le village de Masca, sur la place de l’église (avec le gros arbre). Un autre café dispose d’une terrasse en hauteur dominant le village et propose limonade, glace et gâteaux au cactus.

Sinon, nous avons beaucoup pique-niqué le midi et fait la cuisine le soir dans nos 2 logements.

XX

Ce qu’on a moins aimé

Un regret : rater la visite de la Cueva del Viento, complète pendant tout notre séjour ! Visite avec une lampe frontale dans un tunnel de lave : obligation de réserver bien à l’avance, surtout pendant les périodes de vacances scolaires !

La côte Sud-Ouest de l’île a été totalement bétonnée pour créer une grande côte hyper touristique (Los Cristianos, Las Americanas et Costa Adeje) avec des centaines d’hôtels qui grignotent petit à petit le paysage et des plages de sable blanc « artificielles » : le sable a été apporté du Sahara !

Les grandes villes (Puerto de la Cruz et Santa Cruz) n’ont présenté que peu d’intérêt à nos yeux.

Les parcs d’attraction et leurs prix prohibitifs (Loro Parque, « le » parc animalier de l’île – 33€ par adulte/22€ par enfant, ou même Jungle park, autre parc animalier plus petit, mais tout de même à 24€ adulte et 17€ par enfant (prix février 2014) !

Le dragonnier millénaire d’Icod : le parc dans lequel il trône est payant, et inutile d’y consacrer une partie de son budget : on a une superbe vue soit du parc juste à côté, soit en empruntant un petit sentier quelques dizaines de mètres plus loin…

retour haut-de-page

Bon à savoir

Nous sommes arrivés à La Laguna, aéroport de Tenerife Nord (TFN), après avoir voyagé sur Air Europa, avec une escale aller (Malaga) et retour (Madrid) ; au total, entre 1h40 et 2h40 maximum de vol.

Nous avons sillonné l’île à partir de 2 logements, d’abord  à Los Gigantes, puis près de Poris de Abona, ce qui permet de rayonner à partir de deux endroits différents et de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles routes. Le 2e logement avait l’avantage d’être directement relié à l’autoroute sud de l’île, sans être gênés pour autant par le bruit.

Sur place, en dehors de nos pieds beaucoup utilisés pour se balader, il est indispensable de louer une voiture pour explorer Ténérife en famille. D’ailleurs, l’île étant très montagneuse, prévoir des temps larges pour les distances à parcourir. Les routes grimpent, en lacets : on monte de 0 à 2200 m en 1h pour atteindre le parc naturel du Teide (à savoir, surtout pour des enfants qui auraient mal au cœur en voiture : les routes venant de l’Est, via la Esperanza, et de l’Ouest, via Santiago del Teide ou Guia de Isora, présentent moins de lacets)

A signaler aussi au conducteur : les rues de beaucoup de villes et villages, et notamment de La Orotava, sont extrêmement pentues ! Il vaut mieux maîtriser parfaitement les démarrages en côte ! J’ai eu peur à maintes reprises et je n’imagine même pas devoir faire un créneau dans ces conditions…

Le climat de l’île, au large du Maroc, est vraiment très agréable. Ensoleillé, très doux en hiver (nous avons eu jusque 22° en février) mais pas de canicule en été. L’hiver est une saison idéale pour découvrir l’île de la façon la plus complète. Les températures oscillent entre 9° et 22° (en bord de mer), mais 12 ou 14° se supportent aisément en tee-shirt à manches longues dans la caldeira, au soleil. Pendant notre séjour de 10 jours, nous avons ainsi eu la chance de voir la caldeira couverte de neige, puis le manteau blanc disparaître progressivement, laissant apparaître le sol noir et les belles couleurs des différentes coulées de lave…

XX

A mettre dans  sa valise

– en hiver, gants de ski et bonnets pour faire des batailles de boules de neige

– mais aussi… maillots de bain (éviter les maillots clairs sur les plages de sable noir volcanique)!

– dans les deux cas : lunettes de soleil et crème solaire totalement indispensables !

– de bonnes chaussures de marche

– une pince à épiler, à prendre systématiquement avec soi pour ôter les microscopiques épines de cactus !

– un guide de voyage indispensable : « Ténérife, 70 itinéraires de randonnée » (ed.Rother). Les randonnées sont indiquées avec toutes les infos nécessaires : indice de difficulté, temps de parcours, dénivelé, etc. Certaines sont estampillées « famille », mais attention : il faudra quand même adapter la randonnée à l’âge et à la fatigue des enfants. Nous n’en avons fait qu’une seule en entier (Roques de Garcia dans la caldeira), et avons simplement entamé les autres.

Et bon voyage à Tenerife en famille !

Back To Top