Opodo





The Smallers

Voyager avec ses enfants : Grèce

Préparez votre voyage avec les enfants: hôtels Athenes - hôtels Santorin - hôtels Paros

Camille (7 ans) et ses parents en Grèce

Des petits villages blancs aux volets bleus, des oliviers et des paysages sauvages, des plages superbes, des sites splendides… une destination idéale en famille !

Quelques mots sur notre odyssée en famille, au départ d’Athènes, vers les îles des Cyclades : Santorin, Paros, Antiparos  et Mykonos …


Ce qu’on a adoré :

Aller voir la relève des evzones à Athènes, qui a lieu toutes les heures devant le Parlement et le palais présidentiel. Ces hommes en jupette, chaudement vêtus et imperturbables devant les touristes, ont eu droit à une visite quotidienne de Camille, devenue fan !

Monter sur un âne à Santorin :  l’île est très escarpée, et la plupart des villages sont construits en hauteur. Pour y accéder, à défaut des pieds ou du funiculaire dans la ville de Fira, on peut utiliser le moyen le plus traditionnel : les ânes !  Une balade géniale, que Camille a adoré, qui permet de  rejoindre facilement les villages tout en profitant du paysage…

Se baigner sur une petite plage à Paros : la place y est chère, car les plages sont vraiment  petites, mais le sable y est très blond, l’eau très pure… Un délice ! On y accède en petit ferry depuis Parikia ou Naoussa et une fois sur place, on descend tout doucement dans l’eau, il n’y a pas de vague : l’idéal pour les tout petits (plages de Marcelo et de Kolimbithres notamment).

Flâner dans Mykonos à la recherche d’un moulin isolé, ou d’un pélican sur le port de la ville, et se perdre dans le dédale des rues piétonnes. Un charme fou !

Nos endroits préférés

À Athènes : un peu trop de musées pour les enfants, mais frustrant pour les parents de faire l’impasse dessus ! En revanche, leur climatisation est appréciée en milieu de journée…

S’il fallait n’en choisir qu’un, ce serait le musée archéologique, en particulier la section des ors de Mycènes et celle des folklores grecs (costumes, habitations). Une petite astuce qui a bien fonctionné pour motiver notre fille : avec le prospectus du musée en main, retrouver les oeuvres photographiées sur le dépliant au milieu de toutes  celles présentées dans le musée !

Sinon, la ville est très agréable et pas si polluée que ça. Une grande artère piétonne permet de faire une belle balade au pied de l’Acropole, à visiter de bon matin pour éviter la foule et la chaleur. Amusant aussi avec des enfants :  monter en funiculaire au mont Lycabette et  voir le stade des jeux olympiques de l’Antiquité (refait pour les premiers JO modernes).

À Santorin :

La caldeira : une journée à ne pas manquer ! L’excursion est vendue dans toutes les agences de l’île : des minibus viennent vous chercher sur votre lieu de séjour et vous conduisent au port. Et c’est parti pour le volcan, sur un bateau traditionnel ! Une 1ère escale permet de monter sur les cratères éteints et d’aller voir des fumerolles de soufre toujours actives. Ensuite, on fait une escale pour se baigner dans des sources chaudes (attention pour les plus jeunes : il faut savoir descendre du bateau par une échelle et nager plus de 100m pour rejoindre la source chaude). Enfin, on se dirige vers l’île de Thirassia (l’autre morceau du cratère) où l’on peut encore profiter des vues spectaculaires sur le volcan et les villages blancs de Santorin.

Le village de Oia : ce n’est pas un hasard s’il figure sur bon nombre de cartes postales représentant les Cyclades !  Malgré la transformation de toutes les maisons en hôtels ou chambre d’hôtes, il a gardé beaucoup de charme. On s’y promène avec plaisir, croisant au détour d’une rue un pope ou des vieilles dames en train de converser. Et au moment du coucher de soleil, on croise tous les touristes de l’île venus pour une soirée romantique. On peut prolonger le plaisir en faisant la randonnée Oia – Fira, une balade de 10 km (prévoir de l’eau car il y a quelques côtes !).

À Paros :

La randonnée sur le sentier byzantin, à partir du village de Lefkes. C’est une bonne synthèse de Paros : en partant du centre de l’île, en altitude, on a une vue panoramique jusqu’aux îles voisines (Naxos en particulier). On se balade au milieu des oliviers, on croise des paysans, loin des foules qui envahissent les plages… À noter qu’au mois d’août, Paros est plus envahi par les grecs continentaux fuyant la chaleur que par les étrangers !

Le village de Naoussa : c’est Mykonos, en plus petit et plus authentique. Moins de touristes, beaucoup de pêcheurs : un vrai coup de coeur (après Oia !).

Le site de Delos :

S’il n’y a qu’un seul site archéologique à visiter lors d’un séjour aux Cyclades, c’est celui-là ! L’île, qui aurait vu la naissance d’Apollon, n’est plus qu’un musée : aucune habitation ne vient perturber le calme du site et malgré le nombre important de bateaux de touristes, le site est tellement grand que l’on n’a pas l’impression de foule. Il est assez bien conservé, et ne demande pas un effort d’imagination spectaculaire aux enfants pour imaginer les temples, le théâtre, des habitations avec des mosaïques et bien sûr la célèbre allée des Lions.

Nos bonnes adresses pour dormir avec des enfants

Athènes:

Le Novotel propose des chambres familiales à partir de 95€ (hébergement gratuit pour les enfants). Le plus avec les enfants : la piscine sur le toit, avec vue sur l’Acropole, un vrai régal après une chaude journée de visites! Hôtel central, situé près de la place Omonia. Pour réserver, cliquer ici.

L’Acropolis Museum Boutique Hotel: un joli hôtel, très bien situé, au pied de l’Acropole. Idéal pour visiter Athènes à pied. Propose des chambres familiales pour 4 personnes autour de 200€. Pour réserver, cliquer ici.

Plaka Hotel: Un petit hôtel simple et propre, situé dans le quartier de Plaka, le centre historique et animé d’Athènes. La vue depuis la terrasse est magnifique.  Agréable avec 2 ou 3 enfants: deux chambres communicantes (et deux salles de bain), pour 195€. Pour réserver, cliquer ici.

- À Santorin:

Dans le village de Pyrgos, au centre de l’île: Donna’s House, une belle maison avec du charme dans un village pittoresque, à l’écart des foules estivales. Terrasse et patio très agréables pour le petit déjeuner. Pour les familles, bungalow de 50m2 avec chambre des parents à l’étage (90€ au printemps, 100€ l’été) Pour réserver cliquer ici

A Oia : Hôtel Flower. Un accueil familial, une belle piscine, et un frigo dans la chambre (très important en Grèce en été !).  www.flower-santorini.com

- À Paros (Parikia):

Marinos Hotel: un petit hôtel simple, à 5 minutes du centre. Maison blanche traditionnelles aux volets bleus, terrasse agréable, et chambre pour 4 personnes à 110€. Pour réserver, cliquer ici

Angie’s Studios: petits studios remarquablement bien tenus, avec une kitchenette pour prendre le petit-déjeuner ou des petits repas. Très bien situé, en bordure de la zone piétonne de Parikia. À noter qu’à Paros, peu d’hébergements ont des piscines car il y a toujours des plages proches. www.angies-studios.gr

Nos bonnes adresses pour manger avec des enfants

À Athènes : un restaurant de gyros et souvlaki dans le quartier de Monastiraki (éviter les quelques artères les plus touristiques) : du pain, de la viande, des frites très copieusement servies, avec la traditionnelle salade grecque. Il y a aussi des restaurants de poissons sympas, où l’on va choisir son poisson dans l’aquarium avant de le déguster.

A Santorin, village de Oia : Thomas grill. Une carte très variée, avec la plupart des spécialités grecques et un personnel très aimable avec les enfants. Malgré le choix très large de restaurants à Santorin, celui-ci est devenu notre cantine préférée.

À Paros, village de Naoussa : le restaurant de poissons sur le port, dans un cadre enchanteur: pendant le repas, on peut voir les pêcheurs qui rentrent avec leur prise de la matinée.

Ce qu’on a moins aimé

Finir le séjour par Athènes, où il y a beaucoup de musées à visiter, ce qui est nettement moins ludique pour les enfants que le séjour dans les îles !  Peut-être vaut-il mieux commencer par ce qui les intéressera le moins…  On peut ensuite prendre un vol intérieur Athènes – Santorin sur la compagnie Aegian, puis remonter tranquillement en ferry.

Nous avons passé une semaine entière sur chaque île, pour des facilités de réservation pendant la haute saison. Mais finalement,  5 jours par île nous semble une durée idéale si l’on trouve des hébergements en conséquence.

Bon à savoir !

Sur les îles, nous avons quasiment tout fait en bus local : les distances sont relativement courtes et les villages sont bien desservis. On peut aussi louer une voiture, mais ce qui se loue le plus, ce sont les motos ou les scooters, donc pas vraiment adapté aux familles !

Pour aller d’une île à l’autre, il y a le choix entre les ferrys classiques et les ferrys à grande vitesse (à recommander si l’on craint le mal de mer, mais pas très touristique, car il n’y a pas de pont  extérieur). Attention, pour un voyage en été, il vaut mieux réserver longtemps à l’avance sur le site http://www.hellenicseaways.gr.

Il est possible de louer un voilier (avec ou sans équipage) pour faire une croisière en famille dans les îles: l’idée formidable d’une maman franco-grecque qui vous organisera un voyage sur-mesure ! Tous les renseignements sur le site.

À mettre dans sa valise

  • stock de crème solaire haute protection!
  • une trousse de médicaments basiques + médicaments contre le mal de mer  si besoin
  • des livres sur la mythologie : les enfants adorent ! Nos préférés, à consommer avant de partir ou sur place  :

retour haut de page

Et bon voyage en Grèce avec les enfants !

Nos autres destinations avec les enfants en Europe : Rome, Barcelone, Londres, Amsterdam, Norvège



->19 requêtes. 0,559 secondes.