Opodo





The Smallers

Voyager avec ses enfants: Rome

Préparez votre séjour à Rome avec les enfants: location appartements et réservation hôtels

A voir en famille à Rome!  

Il y a tellement de monuments à voir à Rome que vous allez être obligé de faire une sélection sévère pour éviter aux enfants l’indigestion… 

Entre tous les musées, les palais, les églises, les fontaines, et j’en passe, il faut choisir !

C’est aussi simplement en se promenant dans les ruelles, en traversant les petites places, en poussant la porte d’une église qu’on peut goûter le charme inouï de cette ville.…

Voici des suggestions de lieux à visiter en famille: les grands classiques, mais aussi nos coups de coeur!

 

Le Colisée

 C’est quoi ?   

Un immense amphithéâtre en pierre, qui pouvait accueillir 80000 spectateurs (autant que le stade de France !), où se déroulaient les fameux combats de gladiateurs.

Alors on s’assoit avec les enfants, et on se laisse aller à imaginer : sous un immense velum blanc, les gradins bondés de romains en toge, l’empereur dans sa tribune, le sable de l’arène, la foule qui frémit et les gladiateurs qui s’avancent…

Comble de raffinement, on lâchait même des fauves dans l’arène, surgissant de trappes dissimulées dans le sol. Incroyables également : les arènes pouvaient être transformées en bassin, pour des joutes navales, avec des bateaux grandeur nature.

S’il n’y avait qu’un monument à visiter à Rome avec les enfants, ce serait celui-là !

Un conseil : achetez vos tickets d’entrée à l’avance sur Internet… c’est fiable, très simple, et ça permet d’entrer directement sans faire la queue. Il peut y avoir 3 heures d’attente l’été avant d’atteindre la caisse : pas bonne ambiance garantie ! www.ticketclic.it

 C’est où ?   

En plein centre de Rome, « centro storico » (non accessible aux voitures)  Ouvert tous les jours (sauf 25/12 et 01/01), de 8h30 au coucher du soleil.   Entrée : 12,5€ adultes, gratuit pour les enfants

retour haut de page


Le Vatican et Saint-Pierre de Rome

C’est quoi ?   

La plus grande église de la chrétienté, la plus renommée aussi parce que c’est celle du pape : une visite incontournable, parce que Michel-Ange en est l’architecte, parce que la place est magnifique… Bref, on y va, et on y va très tôt car vous ne serez pas seuls !

Attention mesdames, couvrez vos épaules, sinon vous ne rentrez pas dans l’église (et le doorman est intraitable).

 

À l’intérieur de la basilique Saint-Pierre de Rome, quelques must : 

le bénitier géant ambiance « chéri j’ai rétréci les gosses », le tombeau de l’apôtre Pierre, la sublime Pietà en marbre blanc de Michel-Ange, le dôme où l’on peut lire en mosaïque d’or le célèbre « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église »…

À l’extérieur : les gardes suisses et leur étonnant uniforme (de bouffon, selon mon fils), les colonnes de la Place Saint-Pierre, et la plus grande concentration de bonnes sœurs au mètre carré.

La mort dans l’âme, nous avons renoncé à emmener les enfants visiter les musées du Vatican, et donc la chapelle Sixtine : en été, vous avez le choix entre faire plusieurs heures de queue, ou bien acheter vos billets sur internet à 100€ pour la famille !!!

C’est où ?    Au Vatican, situé à l’ouest de la ville

 retour haut de page

 Le Pantheon

 C’est quoi ?

Un monument de la Rome antique particulièrement bien conservé, remarquable pour sa coupole : la plus grande de Rome, construite en un seul jet de béton (une prouesse technique, 18 siècles avant l’invention du béton armé !).

On admire donc la coupole, très belle avec ses niches (vides aujourd’hui, autrefois avec des statues), et son ouverture sur le ciel, seule source de lumière de l’édifice, et puis on file manger une bonne glace !

Dans le quartier, une institution : Giolitti. Les glaces sont très bonnes certes, mais le service peu aimable et très bousculé, surtout quand il faut jouer des coudes avec cinq cornets dans les mains en se faufilant parmi les touristes japonais. Et en plus, on ne peut pas s’asseoir… Je préfère Della palma, via della Maddalena, à la déco un peu kitsch,  mais au service aimable, avec aussi des glaces délicieuses…

On peut ensuite marcher tranquillement jusqu’à la Fontaine de Trevi… 

C’est où ?   

Sur une jolie place, entre la Piazza Navona et la Fontaine de Trevi.

retour haut de page

La Bocca della Verità


C’est quoi ? 

Un ancien masque en marbre, muré dans la paroi du portique de l’église Santa Maria in Cosmedin.

Ce visage masculin barbu, dont les yeux, le nez et la bouche sont forés et creux, a peut-être été une  fontaine ou une  bouche d’égout…

En tout cas, une célèbre légende romaine lui attribue les pouvoirs d’un détecteur de mensonge : il mangerait la main de tous ceux qui, en la plaçant à l’intérieur, prononceraient un mensonge !

C’est où ?   L’église se trouve sur la Piazza Bocca della Verità,  au sud-ouest du forum romain.

 retour haut de page

La Via Appia Antica

C’est quoi ?  

 Un peu à l’écart du centre, située aux portes de la Rome antique, la Via Appia Antica est la route antique la plus connue de Rome. 


C’est une jolie promenade, en particulier le dimanche, lorsqu’elle est complètement piétonne : de larges pavés romains (déconseillé avec une poussette !), des immenses pins parasols, une atmosphère paisible et bucolique… On se croirait à la campagne, alors qu’on est encore en pleine zone urbaine !

Votre promenade peut commencer par la visite des catacombes de San Callisto, les plus grandes de Rome. La loi antique interdisait d’enterrer les morts dans l’enceinte de la ville : c’est pourquoi on trouve le long de cette route les premiers cimetières chrétiens et les tombeaux des grandes familles de l’Empire. La partie la plus intéressante à visiter se situe justement entre ces catacombes et le grand mausolée funéraire de Cecilia Metella.

C’est où ?   

La via Appia Antica commence à la porte San Sebastiano, au sud-est de Rome et peut être suivie sur quelques kilomètres au milieu des pins et des cyprès.  L’idéal est d’emprunter le bus (ligne 218) jusqu’au catacombes de San Callisto pour éviter la première partie de la route, ouverte à la circulation.

 retour haut de page

Ostia antica

 C’est quoi ? 

Au cœur d’un splendide parc, les vestiges de l’ancienne cité portuaire de la Rome impériale: il faut imaginer qu’elle se trouvait alors à l ‘embouchure du Tibre. C’était une ville commerçante très active, d’environ 100000 habitants ! Les ruines, disséminées sur 34 hectares, sont traversées par une artère commerciale principale de 3 km.

C’est un lieu passionnant, et plein de charme : avec un peu d’imagination, vous verrez vivre romains et romaines en toge, se rendant au temple, au gymnase, au marché…( très difficile de faire rouler une poussette sur cette antique voie romaine, mais vous pouvez utiliser l’allée goudronnée parallèle, à droite de l’entrée…)

S’il est impossible de tout voir en se promenant avec des enfants, comptez au moins 2 h et ne ratez pas :

 les mosaïques des Thermes de Neptune (n°8 sur le plan) / le théâtre (n°13)  / la place des Corporations (n°14), avec ses splendides mosaïques qui illustrent les activités des marchands (importateurs d’huile, des poissonniers, commerce de l’ivoire, animaux sauvages destinés aux arènes…) /le Thermopolium : sorte de snack-bar romain, avec le comptoir intact, magnifique ! (n°28) / les toilettes publiques, presque en l’état, très amusant ! (appelées forica, n°29).

C’est très agréable de venir très tôt le matin (pour être presque seuls), ou en fin d’après-midi pour éviter les grosses chaleurs.  Il y a des points d’eau potable pour se désaltérer, et un café pour faire une pause boisson fraîche.

C’est où ?  

A 24 km du centre ville. En métro, prendre la ligne B jusqu’à Piramide, puis trains toutes les 30 min jusqu’à « Ostia Antica »  (environ 30 mn).

Plus amusant :  s’y rendre en bateau, en faisant une petite croisière sur le Tibre. Du départ à 9h15, Ponte Marconi, jusqu’au site, compter 2h. Aller simple : 12€, AR : 13€ (2h de visites prévues). Attention, ne fonctionne pas au mois d’août car le Tibre est trop bas.   www.battellidiroma.it/crociera_per_ostia_antica.asp

Entrée du site d’Ostia Antica :  adulte : 6,5 € / gratuit pour les enfants. Ouvert de 8h30 à 17h l’hiver, 18h l’été – fermé le lundi

 retour haut de page

 la Villa d’Este

 C’est quoi ?   

Une très belle Villa, entourée de jardins en terrasse, exceptionnels et célèbres pour leurs jeux d’eau : fontaines, bassins, cascades, jets d’eau… plus d’une centaine en tout ! Idéal pour trouver un peu de fraîcheur et de sérénité, et les enfants ont adoré observer les carpes dans les superbes bassins entourés de citronniers.

Attention, c’est un peu fatigant avec une poussette, puisqu’il y a beaucoup de marches à descendre… puis à remonter !  On ne peut pas pique-niquer dans les jardins, mais on peut s’installer sur la charmante petite place, face à l’Eglise, devant l’entrée de la Villa.



A Tivoli se trouve également la Villa d’Hadrien, bien moins appropriée pour une visite avec des petits enfants : un site immense, beaucoup de marche, pas de fontaines pour se désaltérer… Si l’on veut leur faire découvrir une ville antique, Ostie me semble dans ce cas plus accessible.

C’est où ?   

 À Tivoli (35 km de Rome ), vers l’est. En métro, ligne B jusqu’à Ponte Mammolo puis autobus pour Tivoli. La Villa d’Este est juste à coté de l’arrêt de bus.    Entrée : 9€ adultes, gratuit pour les enfants

 retour haut de page

 Alors bon voyage à Rome avec les enfants !

Et pour préparer votre voyage à Rome avec les enfants:  A faire en famille à Rome - Où dormir à Rome - Où manger à Rome- Plus d’infos



->19 requêtes. 0,220 secondes.