skip to Main Content

Rencontre avec une maman globe-trotteuse inspirante

Son métier l’emmène sur des îles paradisiaques, et elle a fait un grand voyage de 6 mois en Asie avec ses enfants : interview d’une maman globe-trotteuse inspirante !

Faire de sa passion son métier, c’est ce qu’a réalisé Audrey, conseillère chez un grand voyagiste. Et sa spécialité fait carrément rêver : les îles et le Pacifique sud ! Jetez un oeil à son compte Instagram “Je, tu, îles”, et vous comprendrez tout de suite : Polynésie, Seychelles, Maldives, mais aussi Grèce ou Sardaigne, c’est un peu la spécialiste des paradis.

maman-voyageuse-seychelles

C’est aussi une maman globe-trotteuse, qui a vécu la formidable expérience d’un long voyage de 6 mois en Asie avec ses deux adorables filles : cette grande voyageuse nous raconte ses coups de coeur et tout ce que les voyages en famille lui ont apporté…

 Découvrez sur le blog le voyage d'Audrey en famille au Japon et celui en famille au Laos

maman globe-trotteuse maman voyageuse  

_Comment devient-on une maman globe-trotteuse ? D’où te viens ce goût du voyage et des îles ? 

Je suis un pur produit du sud : je vis à 30 minutes de la côte bleue, alors la mer a toujours été ma voisine !  Et puis j’ai « grandi » dans un aéroport. Toute ma famille y travaillait : mon grand père, ma mère, mes oncles et tantes… L’évidence a été de faire des études dans le tourisme, et de rejoindre le monde de l’aéronautique, cet univers qui m’était si familier.

J’ai été hôtesse au sol pendant 6 ans, pour une petite compagnie régionale : c’était juste génial ! J’avais la vingtaine, et une ouverture infinie au monde : travailler dans l’aérien me permettait à l’époque de voyager à moindre coût. Un week-end de 4 jours ? Hop, je partais à l’autre bout du monde : aux Antilles, aux Seychelles, à l’Ile Maurice… On embarquait pour la destination disponible, à la dernière minute : c’était une autre époque, c’était l’aventure. Et quand j’y repense aujourd’hui, une empreinte carbone terrible ! Mais on ne parlait pas encore d’écologie… Tout cela a évidemment bien changé aujourd’hui.

Il faut dire que je voyageais depuis toute petite déjà, initiée par une grand mère qui avait la bougeotte et sa soeur qui habitait au Canada. J’y passais tous mes étés, entre les cantons de l’Est, le St Laurent et l’île d’Orléans … tiens une île d’ailleurs, je t’en trouve même au Québec ! D’ailleurs, si vous y passez, c’est un de mes coups de coeur…

Plus tard je me suis mariée, et mes filles ont maintenant 7 et 10 ans. Je n’ai jamais arrêté de voyager, même enceinte, et bien sûr les filles ont pris le goût aussi : mon aînée a fait son premier voyage à 8 mois !

blog-voyage-en-famille-asie-maman-voyageuse

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Ton mari mis à part, quel a été le coup de foudre qui a changé ta vie ?

J’ai un attachement quasi viscéral aux Seychelles, j’y ai fait plus de 40 voyages. Je ne m’explique pas vraiment ce lien : il a été immédiat, je pense que j’ai été seychelloise dans une autre vie !

Mon premier voyage là-bas tient complètement au hasard : nous avions prévu de partir à l’île Maurice avec une copine, mais le vol était plein, on nous a proposé les Seychelles à la place. Et bim, grosse claque en arrivant là-bas ! Des îles sauvages, sans personne, le paradis perdu, un jardin d’Eden…

J’étais loin de me douter que cet archipel prendrai autant de place dans ma vie : c’est aujourd’hui ma grande spécialité en tant que conseillère en voyages. Et pour revenir à ta question, c’est d’ailleurs aux Seychelles que j’ai choisi de me marier !

blog-voyage-seychelles-en-famille

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_En-dehors des Seychelles, quelles sont tes autres îles coup de coeur ?

La Jamaïque a un « truc en plus » que les autres n’ont pas : c’est l’île des Caraïbes qui a, selon moi, le plus de caractère. D’ailleurs je vais parler bientôt sur « Je, tu, îles » de cette île si particulière et très mal connue.

Même si j’aime beaucoup la mer, une île se révèle par les terres avant tout. Et la Jamaïque, c’est l’île des eaux (au sens littéral d’ailleurs) : les rivières, les cascades, les trous bleus, les Blue mountains où pousse le meilleur café du monde… Les paysages sont hallucinants, et en plus on y mange healthy comme nulle par ailleurs : ce sont d’ailleurs les précurseurs du veganisme ! Il faut éviter les stations balnéaires, et faire un vrai roadtrip, à l’écart des sentiers touristiques et dans l’intérieur de l’île.  

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Et laquelle conseillerais-tu en famille ? maman globe-trotteuse maman voyageuse

En famille, je recommande plutôt l’île Maurice, qui a tous les atouts d’une île kids friendly pour petits et grands, avec un environnement plus aseptisé pour les tout petits. Bien sûr, la Polynésie est aussi un eldorado pour les familles voyageuses, mais le budget n’est pas le même…

blog-voyage-polynesie

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Fais-nous rêver : est-ce que ton métier t’amène à beaucoup voyager ?

Après avoir travaillé en aéroport, puis dans la création, la déco, et le stylisme, j’ai choisi de « poser mes valises » en agence qui fait du sur mesure haut de gamme ; nous sommes des spécialistes ultra pointus dans nos destinations de prédilection.

Je me rends sur place en moyenne une fois par an, pour m’occuper de la production sur les Seychelles, c’est à dire que je sélectionne les hébergements, les activités, etc. J’ai une vraie liberté, avec un côté créatif que j’adore.

Je dois connaitre tous les hôtels, les spas, les chemins de randonnées, les restos, les spécificités des plages, pour pouvoir donner des conseils avisés, en dehors des sentiers battus, que ne donnerait pas un agent de voyage « classique ». C’est la meilleure partie du travail ; aller sur place, et expérimenter tout ce que je vais proposer à mes clients ! J’organise aussi des formations terrains pour mes équipes de spécialistes iles, et j’adore ça aussi. Faire briller les yeux d’experts en voyage, qui en ont vu tant et plus, c’est une gageure, mais toujours très gratifiant…

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Une autre chose qui fait rêver les familles voyageuses, c’est un voyage au long cours avec les enfants… Raconte-nous celle belle expérience !

En 2018, mon mari et moi avons posé six mois de congé sans solde, nous avons fait nos valises et les enfants l’école buissonnière. On est partis le 2 janvier, pour 6 mois.

Je parlais tout à l’heure d’empreinte carbone : l’idée étant de limiter celle-ci, nous avons renoncé au vrai tour du monde, et opté pour un périple plutôt par voie terrestre. Nous sommes « contentés » d’une partie de l’Asie du sud-est, en bus et en train essentiellement.

blog-voyage-en-famille-asie-avec-enfants

L’Asie, je connaissais mal. Je suis sortie de ma zone de confort, en voyageant plus « roots » et « slowtravel », totalement à contre-courant de ce que je fais pour mon travail. Je voulais prendre le temps avec les enfants, moi qui suis plutôt hyperactive en voyage ! Et puis, côté budget et sécurité, l’Asie est un très bon choix.

Nos enfants avaient 4 et 7 ans : c’est un voyage qui reste pour elles une référence, même si elles étaient petites, elles s’en souviennent. Elles ont tellement appris et cette ouverture au monde les a fait grandir ; je la recommande à tous ! 

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Quel a été votre pays coup de coeur en Asie du Sud-est ?

Après un stop chez des amis à Dubaï, on a débuté le périple par la Thaïlande, un bon compromis entre Asie et monde occidental. Puis, le Laos : on change d’univers, pour un pays plus brut, et avec le Cambodge, on franchit encore un cap. On a terminé le voyage au Vietnam dans les montagnes proche des minorités, avec un trek de plusieurs jours. Andie a fêté ses 5 ans là-bas !

Notre coup de coeur a été le Laos, pour son authenticité. Les plus beaux paysages, nous les avons trouvés au Vietnam mais pour l’aspect humain, c’est clairement le Laos qui nous a le plus marqué.

asie-en-famille-blog-voyage

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Côté organisation, comment t’y es-tu pris ?

Bien entendu, un tel voyage en famille se prépare, –à vrai dire, ça a été un an de préparation ! Le plus compliqué a été de limiter les bagages à 30 kilos à 4 pour 6 mois ! Quels bagages prendre ? Quelles affaires emporter, sachant que les médicaments prenaient la moitié de la valise ?!

Et puis il a eu le volet vaccination, nous n’avons pas lésiné là-dessus : j’ai vu trop d’exemple de clients ayant attrapé de sales maladies tropicales. Ca nous a coûté 1500€ au bas mot, et beaucoup de mercredis passés au centre de vaccination ! Coté hébergements, nous avons réservé les dates clés en avance (nouvel an chinois, vacances scolaires) et nous avons bien fait ! Pour le reste, on improvisait d’une semaine sur l’autre, avec des réservations essentiellement via Booking.com.

J’ajouterai que j’ai tout délégué au chéri, qui a géré comme un chef l’organisation ! Comme j’étais en vacances longue durée, je n’avais pas envie de m’en occuper, chose que je fais au quotidien pour mes clients depuis 13 ans, et puis improviser je ne sais pas trop faire, déformation professionnelle oblige…

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Et pour la scolarité des enfants pendant ces six mois de voyage ?

Nous nous sommes improvisés instits, avec l’aide des maîtresses ! Un entretien avec l’institutrice/eur avant le départ me semble important, et les instits ont été très à l’écoute. La question de la scolarisation avec le CNED s’est posée, mais finalement, sur conseil de la maîtresse, nous n’avons pas opté pour cela. Le but était d’être libre durant ces 6 mois, or le CNED est une structure rigide qui imposait de rendre des devoirs à heure fixe : comment faire si nous étions en trek au fin fond du Laos et sans connexion internet ?

blog-voyage-en-famille-scolarite-long-voyage

Nous avons donc juste emprunté les manuels scolaires et suivi les programmes, en restant en contact par mail avec les instits si besoin. In fine, nous avons très bien géré tout seuls. Bon, c’était un niveau de CE1 et maternelle, pas bien compliqué …

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Qu’est-ce ce qui a été le plus enrichissant pour tes enfants dans cette expérience ?

Le plus enrichissant a été les rencontres avec les populations locales et les enfants de chaque pays. La barrière de la langue n’en est pas une, et nos enfants ont passé de super moments avec les enfants des communautés locales. Un moment particulièrement émouvant a été la rencontre de nos filles avec les petites filles des femmes girafes, dans le nord de la Thaïlande : elles se sont immédiatement pris la main et ne se sont plus quittées, les regards échangés en disaient long sur leur curiosité mutuelle mais sans jugement aucun quant à leur différences.

maman-voyageuse-thailande-enfants

maman globe-trotteuse maman voyageuse

Au Cambodge, créer des liens, en tant qu’adultes n’est pas toujours facile de prime abord, la faute à leur histoire j’imagine. Mais dès que vous êtes perçus en tant que parents et pas seulement en tant qu’adultes, la donne est différente. Voyager avec des enfants facilite clairement les échanges et fait tomber les barrières : c’est un catalyseur.

Nous avons également aussi rencontré pas mal d’autres familles françaises en long voyage comme nous, qu’on a retrouvé par hasard plusieurs fois au fil du voyage : aux 4000 îles, pas moins de 5 familles,  c’était drôle ! Nos filles avaient même leur bande de copains, on a recrée (sans le vouloir) un microcosme social au beau milieu du Mékong…

blog-voyage-en-famille-asie

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Quel conseil donnerais-tu à une famille qui a envie de se lancer ?

Finalement, le voyage en soi est souvent plus facile que la projection que l’on s’en fait avant de partir : en tant que parents, on se pose mille questions et c’est légitime. Mon conseil, c’est de faire confiance aux enfants, en réalité ils s’adaptent bien mieux que nous.

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Et comment s’est passé la « réadaptation » au retour ?

Au retour de voyage, j’ai ressenti un grand vide, car les gens et nos échanges me manquaient ; nous avons retrouvé une société très individualiste, cette société dans laquelle nous avons pourtant toujours évolué –mais le fait d’avoir vécu autrement m’en a vraiment fait prendre conscience. Et puis, c’était la fin d’une parenthèse. On se prépare souvent au départ, mais moins au retour …

blog-voyage-en-famille-asie-maman-voyageuse

maman globe-trotteuse maman voyageuse

_Où rêves-tu d’emmener ta famille pour le prochain voyage ? maman globe-trotteuse maman voyageuse

Encore et toujours sur des îles ! Le prochain voyage sera sûrement une (nouvelle) découverte du Japon, côté Kyushu : une île méconnue, où le volcanisme bat son plein. Des paysages à couper le souffle, et une ruralité que j’adore là-bas…man globe-trotteuse maman voyageuse

Et sinon, toujours dans le Pacifique, le Vanuatu et Hawaii que nous avions adoré en amoureux, mais que nous aimerions faire découvrir aux filles. Affaire à suivre …

maman globe-trotteuse maman voyageuse

blog-voyage-en-famille-maman-voyageuse

maman globe-trotteuse maman voyageuse

Un grand merci à Audrey pour ce témoignage de maman voyageuse, qui donne tellement envie de (re)partir en voyage avec les enfants !

maman globe-trotteuse maman voyageuse

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top