skip to Main Content

Ils font le tour du monde avec 5 enfants !

Faire le tour du monde avec 5 enfants, c’est déjà une belle aventure. En plus, ils ont décidé d’agir avec des associations humanitaires au fil de leur grand voyage. Stoppés en plein tour du monde par la pandémie, les voilà pour le moment confinés en Bolivie. Hortense nous raconte cette expérience hors du commun, avec ses moments forts, et ceux plus compliqués aussi !  tour du monde en famille

 

Un projet de longue date, préparé en seulement 3 mois ! tour du monde avec enfants

« Nous sommes partis en tour du monde fin septembre 2019, avec nos 5 enfants, âgés de 11 à… 4 mois au moment du départ ! Cela faisait plusieurs années que nous envisagions de réaliser un tour du monde, mais tout est finalement allé très vite : une fois que la décision a été prise, nous l’avons préparé en seulement 3 mois. Nous avons tout vendu en France pour que notre rêve devienne réalité et avons souhaité donner une dimension humanitaire à notre projet. C’est dans ce but que nous avons créés l’association Aux 4 coins du monde« , explique Hortense. 

« Notre objectif est de rencontrer des associations dans la plupart des pays que nous traversons, afin de les promouvoir et d’obtenir ainsi des dons. Nous avons créé un partenariat avec Fidesco* afin d’aller rencontrer les associations qu’ils soutiennent dans différents pays. Pour les autres, nous les découvrons sur place et nous en trouvons toujours ! ».

Au programme de ce tour du monde en famille, un grand périple à travers les continents : États-Unis, Mexique, Cuba, Costa-Rica, Pérou, Argentine, Bolivie, Chili, Ile de Pâques, Polynésie, Nouvelle-Zélande, Australie et enfin l’Asie. [pour information, les liens renvoient à d’autres expériences de voyage, racontées par d’autres familles voyageuses sur le blog]

Côté pratique, un tour du monde à 7, ça donne… tour du monde avec enfants

Côté logistique, un tour du monde avec 5 enfants, c’est assez impressionnant ! Entre les déplacements à organiser, les hébergements à trouver dans plus de 20 pays et la gestion du quotidien, ce n’est pas une mince affaire. Pour ce qui est des grands trajets, Stéphane et Hortense ont pris des « billets Tour du monde » chez Travel Nation.

Ensuite, le secret tient à la souplesse du programme : « Nous réservons les endroits où nous dormons entre 2 et 5 jours à l’avance, ce qui nous laisse une très grande flexibilité (sur des plateformes comme hotel.com, booking.com ou Airbnb). Si nous restons plus de deux jours au même endroit, nous essayons au maximum de trouver des maisons, ce qui est bien plus pratique pour une famille nombreuse ». La petite dernière n’ayant que 4 mois au début du tour du monde, la famille s’est équipée du matériel adapté pour un bébé : une poussette Yoyo que l’on peut garder à l’intérieur de l’avion, un change et baignoire gonflable, un porte bébé et un lit parapluie avec moustiquaire incluse, très pratique.

Au quotidien, les parents ont inscrits les plus grands au CNED et font l’école à la maison. Un programme qui demande beaucoup d’énergie, ce que concède Hortense : « Le plus fatigant et stressant est la réservation des logements, l’école à la maison et de toujours transporter des bagages pour 7 ! ».

tour du monde avec enfants

Découvertes et coups de coeur au fil du voyage

Tous les pays déjà traversés par cette grande tribu ont laissé leur empreinte, mais certains ont été de gros coup de coeur. Pour les parents, c’est le Mexique, le Pérou et la Bolivie : l’architecture, les temples, la diversité des paysages et la gentillesse des habitants les ont particulièrement charmés.

Côté enfants, l’aîné a réalisé son rêve en découvrant New-York et la célèbre Statue de la Liberté qu’il avait étudiée à l’école ! Et pour le reste de la petite troupe, c’est l’Argentine qui a marqué les esprits.

tour du monde en famille

Confinés en Bolivie en plein tour du monde…

En plein tour du monde, la pandémie est venue bouleverser le projet de la famille : « C’est arrivé au bout de 5 mois (mi-mars), alors que nous nous apprêtions à rejoindre Santiago du Chili pour l’île de Pâques. Nous ne pouvions plus prendre aucun avion car les frontières se fermaient en Bolivie, à la sortie comme à l’entrée et nous avons dû nous confiner. Il n’y avait aucun décès et seulement 3 cas de Covid 19, mais nous avons été obligés de respecter un confinement draconien : une seule personne par famille a le droit de sortir une matinée par semaine à pied ou vélo, uniquement pour faire les courses alimentaires », raconte Hortense.

« Nous avons eu la chance de trouver une grande maison très agréable, dans une résidence proche de Santa Cruz de la Sierra. Nous sommes dans un parc tropical avec grande piscine, vélos, volley, terrain de foot, le bonheur pour les enfants ! Les trois familles boliviennes qui vivent ici sont adorables avec nous et partagent volontiers les bons plans et les différentes solutions de livraison. Par exemple, la grande surface digne de ce nom étant à 13 km, nous avons trouvé ensemble une personne ayant une autorisation de déplacement pour nous livrer les courses »…

 

Le confinement, qui dure depuis 2 mois, est aussi tombé à un moment où la famille envisageait de faire une pause : « Nous avions prévu de toute façon de nous arrêter pour nous reposer au moins un mois en Polynésie ». Un moment de sédentarité finalement bienvenu, comme le constate Hortense : « Ne pas avoir de contraintes de dates ni d’horaires, retrouver un peu de routine, c’est comme des vacances dans notre tour du monde ! Cela nous fait aussi du bien de ne pas avoir à changer de lieu chaque jour, avec nos valises à traîner. On a le temps de faire plein d’activités ensemble, et de travailler pour l’école plus tranquillement ».

Ceci dit, la famille a hâte de reprendre la route : « Nous attendons avec impatience le 30 juin, date présumée du déconfinement en Bolivie, pour profiter de quelques semaines à découvrir ce beau pays. On espère pouvoir trouver une solution début juillet pour enfin rejoindre l’Ile de Pâques, puis la Polynésie, qui rouvrent actuellement leurs frontières aux touristes ». Une façon de voir les choses qui colle parfaitement avec le conseil qu’Hortense donnerait à tous ceux qui ont envie de se lancer  : « La vie est une aventure, osez-là et vivez-là à fond, pour ne jamais regretter ! »

Merci à Hortense et sa jolie tribu pour ce témoignage, souhaitons leur le meilleur pour la suite de cette aventure exceptionnelle !

*Fidesco : Organisation catholique de solidarité internationale tour du monde avec enfants

Crédits photos : ©Aux 4 coins du monde en famille tour du monde avec 5 enfants

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top